Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers - Justice

Le militant promigrant Pierre Mumber relaxé par la cour d'appel de Grenoble

-
Par , France Bleu Isère

Pierre Mumber, 55 ans, avait été condamné à trois mois de prison avec sursis en première instance à Gap pour "aide irrégulière à l'entrée" d'étrangers sur le territoire. Ce jeudi 21 novembre, la cour d'appel de Grenoble a prononcé la relaxe de cet accompagnateur de montagne.

La cour d'appel de Grenoble rendra son arrêt le 6 décembre prochain.
La cour d'appel de Grenoble rendra son arrêt le 6 décembre prochain. © Radio France

Grenoble, France

C'est un soulagement pour Pierre Mumber, 55 ans. Condamné à trois de mois de prison avec sursis en première instance à Gap (Hautes-Alpes) pour "aide irrégulière à l'entrée" d'étrangers sur le territoire et "aide à se soustraire à un contrôle de police", il a été relaxé par la cour d'appel de Grenoble ce jeudi 21 novembre.

Ce gérant de gîte de haute-montagne était poursuivi pour avoir aidé quatre migrants à passer la frontière franco-italienne à Montgenèvre à l'hiver 2018. La cour d'appel de Grenoble, dans son arrêt, estime qu'après visionnage des images des journalistes italiens suivant Pierre Mumber ce jour-là, rien ne permet de dire "que Pierre Mumber a accompagné (les trois migrants) lorsqu’ils ont franchi la frontière".

Une manifestation de soutien s'était tenue à Grenoble à l'ouverture de son procès en appel le 25 octobre. Un procès où l'avocat général a demandé le maintien de sa peine, et qui n'aura donc pas été suivi par la cour.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu