Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Le monde du spectacle en Berry demande du concret pour éviter la catastrophe

-
Par , France Bleu Berry

Les intermittents, les artistes sont aux abois en Berry comme partout en France depuis le début du confinement. Les événements culturels sont annulés ou reportés, la population est confinée et beaucoup se retrouvent sans revenus. Pour les intermittents, c'est leur statut qui est en jeu.

Elodie Bretaud, marionnettiste castelroussine en appelle au Président !
Elodie Bretaud, marionnettiste castelroussine en appelle au Président ! - Fabien Bouty

Des annulations en cascade, et pas d'éclaircie à l'horizon. Comme nous tous, les artistes et intermittents du spectacle apprennent jour après jour que les événements culturels berrichons, comme de toute la France, sont victimes de l'épidémie de coronavirus. Mais pour eux ces nouvelles ont des conséquences dramatiques puisque c'est leur travail qui est en jeu. 

Des spectacles annulés et les cachets qui vont avec

Elodie Bretaud, comédienne et marionnettiste castelroussine avait pour projet d'acquérir le statut d'intermittente cette année. Tout était ficelé, un projet monté depuis un an et demi, et un spectacle destiné aux enfants qui devait lui permettre d'obtenir le nombre de cachets nécessaires pour ouvrir ses droits à ce statut qui garantit des revenus à l'année. "J'avais vingt dates prévues, le spectacle était prêt, cela a été un énorme investissement personnel. Et tout est annulé depuis mars."  Pour elle ce régime s'éloigne donc d'autant qu'il n'est pas certain qu'elle puisse rattraper le temps perdu. "J'ai une visibilité jusqu'à septembre financièrement mais après je ne sais pas ce qui se passe." Et ensuite elle craint une course au cachet, beaucoup étant dans la même situation qu'elle.

Elodie Bretaud avait une vingtaine de dates prévues pour son spectacle. Tout est annulé.

Un statut d'intermittent menacé

Ce statut d'intermittent qu'Elodie convoite, Rémy Villeneuve, lui, redoute de le perdre. Le musicien castelroussin avait une trentaine de dates prévues pour les mois à venir, tout est là aussi annulé. "Je suis confiné comme tout le monde, je ne peux pas travailler, mais je dois renouveler mon intermittence en août." Problème : pour renouveler ses droits il doit justifier d'un certain nombre de cachets, et la grande majorité de ces cachets, il les réalise comme beaucoup d'artistes au printemps et en été, la période des beaux jours, et notamment des festivals. "Si rien n'est fait, il va clairement me manquer des dates, donc je risque de perdre mon statut". Et la relative stabilité financière qu'il apporte. 

Pour lui la solution apportée par Emmanuel Macron doit être encore plus radicale. "Dans l'idéal il faudrait une année blanche, c'est à dire qu'on renouvelle les droits de tout le monde et on repart pour un an. Parce qu'on est tous bloqués actuellement jusqu'en septembre au moins. Et après on ne sait pas." Le Président rappelle régulièrement l'importance du monde du spectacle. Rémy prend note de ses mots mais demande les actes qui vont avec, pour éviter que la culture ne soit totalement sinistrée dans les mois qui viennent avec des conséquences qui se feraient sentir bien après cette crise sanitaire. Emmanuel Macron a promis des premières annonces ce mercredi pour le monde de la culture.

Rémy Villeneuve demande une année blanche pour les intermittents

Ce mardi le Ministre de la Culture Franck Riester a assuré travailler avec la Ministre du Travail Murielle Pénicaud pour accompagner les intermittents en ces temps compliqués : "Est-ce que ce sera une année blanche comme certains le disent, je ne le sais pas encore". C'est en tout cas ce que demande le comité des intermittents et précaires de l'Indre.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu