Faits divers – Justice

L'agresseur présumé de Mertzwiller aurait tenté de tuer une autre personne lors de sa cavale

Par Alexandre Tandin, France Bleu Alsace et France Bleu Elsass mercredi 14 octobre 2015 à 20:39

© Maxppp

L'auteur présumé du viol d'une femme de 40 ans vendredi 9 octobre à Mertzwiller, près de Haguenau aurait commis une autre agression fin septembre. Déjà en cavale, il aurait tenté de tuer un homme de 70 ans avec une machette. Il a été placé en garde à vue ce mercredi.

L'auteur présumé de l'agression de Mertzwiller (près de Haguenau) vendredi 9 octobre serait à l'origine d'une autre agression. Elle remonte cette fois à la fin du mois de septembre. Un retraité de 70 ans qui se promenait dans la forêt de Haguenau le 29 septembre dans l'après midi a été violemment frappé au crâne avec une machette. Son agresseur lui a ensuite volé ses clés de voiture. Le véhicule a ensuite été retrouvé à Mertzwiller entièrement carbonisé. 

La victime, un habitant de Mommenheim, est toujours à l’hôpital. Joint par téléphone par France Bleu Alsace, le retraité visiblement choqué n'a pas souhaité s'entendre sur les faits. Il raconte , il dit ne plus de se souvenir de rien, "un voile noir" depuis son agression. Ses jours ne sont pas en danger, mais il pourrait avoir des séquelles irréversibles.

Même mode opératoire, même violence

Les enquêteurs pensent qu'il s'agit du même homme que dans l'affaire de Mertzwiller révélée en fin de semaine dernière. Une femme de 40 ans agressée au couteau et violée dans cette même forêt de Haguenau. Un homme de 32 ans, originaire de Mertzwiller, condamné à douze ans de prison pour viol en 2009 et qui a bénéficié d'une permission de sortie de prison le 26 août. Depuis, il n'a jamais réintégré sa cellule. Même mode opératoire, même violence, et plusieurs faisceaux de présomptions qui ne laissent que peu de doutes, même si l'enquête devra le confirmer.

Mis en examen pour viol et tentative de meurtre lundi 12 octobre, le suspect est en détention provisoire à la maison d'arrêt de Sarreguemines. Extrait dans la journée de mercredi, placé en garde à vue à Strasbourg, il devrait être mis en examen pour homicide volontaire dans cette nouvelle affaire.