Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Pyrénées-Orientales : le musée Terrus d'Elne victime d'escroquerie aux faux tableaux

vendredi 27 avril 2018 à 22:43 Par Mathieu Ferri, France Bleu Roussillon et France Bleu

La mairie d'Elne, au sud de Perpignan, a découvert à l'occasion de la réouverture du Musée Etienne Terrus que la moitié des toiles de l'artiste catalan étaient fausses ! Une plainte est déposée.

"Vue d'Elne" par Etienne Terrus (1900)
"Vue d'Elne" par Etienne Terrus (1900) - Etienne Terrus

Elne, France

Faux tableaux, et vraie déception au musée Etienne Terrus d'Elne, au sud de Perpignan. A l'occasion des travaux de rénovation du site culturel, qui a rouvert ce vendredi matin, la mairie a découvert que de nombreuses toiles de l'artiste catalan étaient fausses ! C'est l'historien d'art Eric Forcada, appelé à se pencher sur les oeuvres d'Etienne Terrus ces derniers mois, qui a le doute en premier. Il sent bien que dans ces tableaux du spécialiste des paysages du Roussillon, né et mort à Elne (1857-1922), il y a quelque chose qui cloche.

La moitié des oeuvres concernées

Des personnalités du monde culturel, réunies ensuite en commission, jugent finalement que 82 oeuvres attribuées à Terrus n'ont en fait jamais été peintes par lui. Soit plus de la moitié de la collection ! Le préjudice est estimé à 160.000 euros.

"C'est une catastrophe" - le maire d'Elne

Dans ce lot, des peintures, des dessins et des aquarelles, ont été achetées pendant une vingtaine d'années (jusqu'en 2010) par la municipalité d'Elne, pour le Musée Terrus. Il y a aussi des dons, ou des prêts.

"Je me mets à la place de toutes les personnes qui sont venues visiter le musée, qui ont vu des oeuvres fausses, qui ont pris un ticket d'entrée, quel que soit le prix. C'est inacceptable." a réagi le maire d'Elne, Yves Barniol. "J'espère que nous arriverons à trouver les responsables".

La ville a porté plainte pour faux, usage de faux, contrefaçons, escroquerie. La gendarmerie des Pyrénées-Orientales enquête désormais sur un vaste trafic d'oeuvres d'art, qui pourrait ne pas se limiter aux tableaux de Terrus.