Culture – Loisirs DOSSIER : La ruralité : un enjeu électoral 2017

Le musée de la Châtre déménage ses réserves

Par Gaëlle Fontenit, France Bleu Berry lundi 20 mars 2017 à 4:30

Les 2.500 oiseaux du musée de la Châtre vont être précautionneusement emballés en vue du déménagement
Les 2.500 oiseaux du musée de la Châtre vont être précautionneusement emballés en vue du déménagement © Radio France - Gaëlle Fontenit

Le musée de la Châtre va installer sa réserve dans de nouveaux locaux, plus adaptés à la conservation des œuvres. Grâce à cet investissement, la Châtre espère développer sa politique culturelle et booster ainsi toute son économie.

C'est un chantier colossal qu'a entrepris la direction du musée de la Châtre. D'ici l'été, elle va déménager la totalité de ses réserves. Certes, le voyage n'est pas bien long, à peine une dizaine de minutes, mais il nécessite des précautions toutes particulières.

"Il faut d'abord répertorier toutes les œuvres. On informatise toutes les références, puis on dépoussière les objets, on les emballe et ensuite pour toutes les œuvres de composition organiques - les tissus, les bois, les peintures - nous les traitons spécifiquement pour éviter un risque de contamination [note de la rédaction : avec un risque de moisissures ou encore de parasites] détaille Anne Della Monica, de l'agence Futur antérieur, qui a conçu la réserve et pris en charge le déménagement.

L'opération va prendre six mois et en attendant, le musée est fermé au public.

Un argument pour le développement culturel de la Châtre

Les nouveaux locaux ont été conçus pour assurer les conditions de conservation optimales des œuvres et offrir de meilleures conditions de sécurité.

Ce lieu flambant neuf, qui répond à toutes les normes, est un véritable argument pour convaincre d'autres musées de prêter des œuvres : "Tout le monde n'a pas la possibilité ou le temps d'aller dans les musées parisiens, ou ceux des grandes villes. Avoir un musée de proximité auquel on prête des œuvres issues des réserves de musée plus importants, ça démocratise l'approche de la culture**"** s'enthousiasme Annick Dussault, directrice du musée George Sand.

500.000 euros d'investissement

C'est cet enjeu qui a convaincu Nicolas Forrissier, maire de la Châtre, d'investir pour la création de cette réserve : "C'est un accès pour une vie culturelle très riche pour nos concitoyens mais c'est aussi un élément de développement économique et d'emploi. Tout va de pair. Si vous avez un territoire qui n'a pas une vie culturelle et des équipements culturels et donc touristiques, on ne sera pas suffisamment attractif pour attirer de nouveaux habitants, plus de tourisme... et plus d'emplois ! "

Le projet coûte près de 500.000 euros, largement subventionné par l'Etat et le Conseil Régional.

"Si j'étais président

  - Aucun(e)

Durant toute la durée des campagnes pour l’élection présidentielle et les législatives, France Bleu a choisi de ne pas relayer de sondage sur son site internet. Fidèle à son image de proximité, France Bleu donne la parole au plus grand nombre au travers des reportages réalisés sur le terrain par les rédactions des 44 locales du réseau France Bleu.