Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Le mystérieux mail de Xavier Dupont de Ligonnès moins d'un an avant le drame

mardi 30 août 2016 à 14:18 Par Mikaël Roparz, France Bleu Loire Océan et France Bleu

Dans son livre "Le Disparu" la journaliste spécialisée dans les faits divers Anne-Sophie Martin revient sur un mail écrit par Xavier Dupont de Ligonnès quelques mois avant l'assassinat de sa famille à Nantes en 2011. Un courriel glaçant qui pourrait expliquer le drame.

Xavier Dupont de Ligonnès
Xavier Dupont de Ligonnès © Maxppp - MAXPPP

Nantes, France

Pour son livre "Le Disparu" (aux éditions Ring) Anne-Sophie Martin a enquêté plusieurs mois. Son récit s'articule autour des "récits personnels" de Xavier Dupont de Ligonnès raconte la journaliste.

Xavier Dupont de Ligonnès "a laissé derrière lui beaucoup d'écrits. Je me suis appuyée sur ses écrits puisqu'ils offrent un scénario de ce qui se passe" a confié l'auteure de l'enquête à France Bleu Loire-Océan lundi.

Affaire Xavier De Ligonnès : Anne-Sophie Martin avec Bertrand Pidance

Un mail troublant

Dans son livre, Anne-Sophie Martin révèle notamment ces mails envoyés à deux de ses amis, dix mois avant le drame. "Des mails qui annoncent un anéantissement familial" raconte la journaliste.  A l'époque, Xavier Dupont de Ligonnès était endetté. Dans un mail en particulier, il parle d'une "situation plus que précaire" . Et il poursuit : "Si ça tourne mal, je n'ai que deux solutions, me foutre en l'air avec ma voiture ou foutre le feu à la baraque quand tout le monde dort ". "Je serai donc fin août – début septembre, au pied du mur avec une décision définitive à prendre : suicide seul ou suicide collectif..."

Pour la journaliste, Xavier Dupont de Ligonnès n'est sans doute pas mort. L'homme parlait parfaitement anglais et espagnol. Et il avait déjà "pas mal bourlingué dans sa jeunesse".

A LIRE AUSSI >> Le mystère Xavier De Ligonnès reste entier