Faits divers – Justice

Le navigateur arcachonnais Arnaud Boissières rend hommage à Florence Arthaud

Par Stéphane Hiscock, France Bleu Gironde mardi 10 mars 2015 à 16:50

Arnaud Boissières
Arnaud Boissières © Radio France

Dès ce mardi matin le skipper Arcachonnais a posté un message sur sa page Facebook : "Après avoir été au bout de ses défis et montré aux marins qu'une femme pouvait gagner et en avoir, la fiancée de l'atlantique n'est plus . La petite sirène va nous manquer, merci pour tes sourires et encouragements. Bon vent la belle."

France Bleu : Vous êtes plus jeune que Florence Arthaud. Quelle image gardez-vous d'elle ?

Arnaud Boissières : Quand j'étais gamin elle faisait partie des navigateurs qui me faisaient rêver. Si je fais de la course au large aujourd'hui c'est un peu grâce à elle. Quand elle a gagné la Route du Rhum j'ai trouvé ça incroyable. Qu'une femme puisse gagner une telle épreuve sur un gros bateau comme ça. J'étais soufflé.

Plus tard vous l'avez rencontré sur les pontons ?

Quand à mon tour j'ai commencé à faire des courses au large j'ai commencé à la côtoyer. Elle avait toujours un regard amusé et envieux de nous voir partir en mer. Pour moi elle incarnait l'humilité. Elle a démontré qu'une femme pouvait "en avoir". C'est l'expression qu'elle a utilisé après avoir gagné la Route du Rhum. C'était avant tout un marin.

Vous avez été étonné qu'elle participe à une émission de télé-réalité ?

Ca a du franchement l'amuser de rencontrer d'autres sportifs, de se lancer de nouveaux défis. D'après moi elle ne faisait pas ça pour le côté médiatique mais pour se "fendre la gueule" comme elle aurait sans doute dit. Ca faisait partie de son truc : se lancer des défis différents en se disant "on va bien rigoler".

Partager sur :