Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Le nom de Brigitte Macron utilisé par une marque de cosmétiques pour arnaquer des clients

mercredi 9 mai 2018 à 12:10 Par Géraldine Houdayer, France Bleu

Le nom de la Première dame a été utilisé par une marque de cosmétiques, Beauty and Truth, pour arnaquer des dizaines de clients via son site internet. La marque faisait croire que Brigitte Macron utilisait cette crème antirides pour mieux la vendre à des clients, ensuite floués.

La société faisait croire que Brigitte Macron dirigeait une entreprise de cosmétiques et utilisait sa crème antirides.
La société faisait croire que Brigitte Macron dirigeait une entreprise de cosmétiques et utilisait sa crème antirides. © AFP - ALAIN JOCARD

Brigitte Macron égérie d'une marque de cosmétiques, utilisatrice d'une crème antirides soi-disant miracle? Il n'en est rien. Mais c'est ce qu'a fait croire le site d'une marque de cosmétiques, Beauty and Truth. Le Parisien révèle, ce mercredi, que plusieurs dizaines de clients français ont été victimes d'une arnaque sur internet. 

Depuis un mois, une vingtaine de victimes a d'ailleurs écrit à l'Elysée, pour informer Brigitte Macron de l'arnaque. La Première dame a demandé à son avocat de se saisir du dossier.

De faux articles de presse qui vantent l'entreprise de cosmétiques soi-disant dirigée par la Première dame

Pour attirer ses victimes, le site internet Beauty and Truth met en avant de faux articles de presse racontant la success story de l'entreprise de cosmétiques soi-disant dirigée par Brigitte Macron, indique Le Parisien. Les articles, photos à l'appui, affirment que la première dame utilise la "solution antirides qui pourrait changer l’industrie des soins pour la peau pour toujours". 

Une dose d'essai à 4 euros qui oblige à un abonnement de 88 euros par produit 

Une habitante du Lot, citée par Le Parisien, raconte s'être laissée séduire. "Je me suis dit que c'était du sérieux", raconte-t-elle. Elle achète une dose d'essai, vendue 3,95 euros. Mais après avoir renseigné ses coordonnées bancaires, elle se rend compte qu’elle vient de souscrire à un abonnement, et finit par découvrir qu'elle doit payer 88 euros par produit. Anne-Marie finit par recevoir les produits, qu'elle n'ouvre pas, puis réussit à les renvoyer à l'expéditeur. 

Brigitte Macron très agacée par ce détournement 

Evidemment, la femme du président de la République n’a aucun lien commercial avec l’industrie cosmétique. "Ça l’a vraiment agacée", commente l’un de ses proches auprès du Parisien. Son avocat est intervenu pour faire retirer les pages internet en cause. D’autres dispositions juridiques sont désormais envisagées.