Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Rentrée 2018 : le nombre d'élèves continue de baisser en Dordogne

vendredi 31 août 2018 à 17:42 Par Emmanuel Claverie, France Bleu Périgord

La rentrée scolaire 2018 est une nouvelle fois marquée par une baisse des effectifs en Dordogne. Malgré cela, aucun poste ne sera supprimé dans les écoles cette année.

Le nombre d'élèves baisse depuis 10 ans en Dordogne.
Le nombre d'élèves baisse depuis 10 ans en Dordogne. © Maxppp - Maxppp

Cette année encore, les élèves seront moins nombreux dans les établissements scolaires publics de Dordogne. Selon l'académie, en six années scolaires, 2246 élèves de moins ont été scolarisés dans les écoles publiques périgourdines.

Lors de cette rentrée 2018, il devrait y avoir 645 élèves de moins dans les écoles publiques, 195 de moins dans les collèges et lycées publics. Malgré cela, aucun poste ne sera supprimé dans les écoles. Neuf postes en revanche vont disparaître dans le second degré. 

Dans le même  temps 2050 élèves sont scolarisés cette année dans les écoles privées soit 5 de plus qu'en 2017. Les collèges et lycées privées en accueillent 3708, soit 86 de plus qu'en 2017.

Adapter le réseau scolaire

"Face à cette situation, il faut adapter l'école à la réalité des territoires" explique Jacques Caillaut,  inspecteur d'académie de la Dordogne. "Dans certains secteurs, le tissu scolaire n'a plus de sens. L'objectif ne sera pas de toucher aux moyens, mais de proposer un enseignement plus qualitatif". Un élève scolarisé dans une école rurale, doit recevoir le même enseignement qu'en milieu urbain".

Pour engager des actions concrètes, une convention ruralité a été signée en janvier 2016 pour les rentrées 2016, 2017 et 2018. Un avenant à cette convention, réalisé en collaboration avec les élus concernés, devrait permettre avant la fin de l'année de renforcer cette action dans le premier et le second degré. Trois secteurs devraient en bénéficier. Villefranche-du-Périgord, Mareuil et Payzac.