Faits divers – Justice

Le nombre de morts augmente sur les routes de France, mais baisse dans les Pyrénées-Atlantiques

Par Axelle Labbé, France Bleu Béarn lundi 23 janvier 2017 à 18:28

Un contrôle routier à l'entrée de l'A64 à Pau (image d'archives)
Un contrôle routier à l'entrée de l'A64 à Pau (image d'archives) © Radio France - Daniel Corsand

Le nombre de morts sur les routes de France a très légèrement augmenté en 2016. 3469 personnes ont été tuées, soit 8 huit morts de plus qu'en 2015. Chez nous, dans les Pyrénées-Atlantiques, la tendance est inversée.

En 2016, près de 3500 personnes ont trouvé la mort sur les routes de France. C'est la troisième année consécutive de hausse, une première depuis 1972. Mais pas dans les Pyrénées-Atlantiques.

Il y a eu 29 décès sur les routes du département l'an dernier, soit quatre de moins qu'en 2015. Si l'on compare aux années précédentes, la pire année c'était en 2012 avec 47 morts. Et la moins dramatique 2013, 26 personnes tout de même avaient été tuées sur nos routes.

En regardant de plus près les chiffres de 2016, on constate que la majorité des accidents mortels du département se sont produits en Béarn, 18 sur un total donc de 29. On se souvient notamment de cet homme de 90 ans écrasé par une voiture début octobre à Oloron. Sa femme de 93 ans était au volant, elle ne l'a pas vu en reculant.

En septembre, un motard de 34 ans s'est tué sur la route de Rébénacq, à Gan, juste avant le virage du Tucq. Une zone dangereuse, où les accidents sont fréquents.

Sur l'ensemble du département, le nombre d'accidents a d'ailleurs augmenté. Il y en a eu 737 au total, une vingtaine de plus qu'en 2015. Le nombre de blessés, hospitalisés et légers, est lui aussi en hausse.

À noter aussi qu'en 2016, la préfecture des Pyrénées-Atlantiques a renforcé les contrôles : neuf radars supplémentaires flashent par exemple en double sens.

►►►Retrouvez tous les chiffres de l'observatoire départemental de la sécurité routière ici : http://bit.ly/1ROAIN9