Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Le Nord-Pas-de-Calais a désormais son club de bras de fer

mercredi 14 mars 2018 à 8:18 Par Stéphane Barbereau, France Bleu Nord et France Bleu

Bras de fer Wormhout a été crée en début d'années par un passionné de cette discipline : Gaëtan Coudevylle. Avec une dizaine d'amateurs, ils s'entraînent dans son garage. Cet habitant de Wylder a été sacré à deux reprises champion de France amateur.

Les clubs de bras de fer de Wormhout, dans les Flandres françaises et Mouscron (Belgique)
Les clubs de bras de fer de Wormhout, dans les Flandres françaises et Mouscron (Belgique) - Bras de fer Wormhout

Wormhout, France

Il a découvert le bras de fer il y a deux ans seulement en suivant son frère, passionné de la discipline. Et Gaëtan Coudevylle y a vite pris goût : En 2016, il est sacré champion de France amateur, un titre qu'il a retrouvé début mars en - de 85 kilos dans les catégories séniors et masters chez les professionnels. Agé de 44 ans aujourd'hui, ce "Monsieur Muscles des Flandres" soulève des haltères depuis l'âge de 16 ans. Un homme qui ne pratique pas le petit bras de fer comme on peut le faire entre potes, à la cafétéria du lycée ou au bar : 

Le bras de fer de comptoir, après avoir bu quelques bières, où vous forcez n'importe comment forcément vous vous faites mal

Les tendinites sont les principales blessures en bras de fer, les fractures comme on peut les voir sur des vidéos qui circulent sur internet restent rares et réservées souvent à des personnes qui ne maîtrisent pas la technique. Gaëtan Coudevylle livre d'ailleurs le secret pour gagner : 

C'est plus un jeu de poignet. Généralement, les gens très forts au bras de fer sont souvent des maçons parce qu'ils utilisent leur poignet avec la truelle

Gaëtan Coudevylle en plein bras de fer - Aucun(e)
Gaëtan Coudevylle en plein bras de fer - Bras de fer Wormhout

Et ce spécialiste aux gros biceps ajoute : "si vous ne pliez pas le poignet, vous gardez une force plus constante. Dès qu'ils'ouvre, c'est comme une chaîne musculaire, les doigts et le biceps également". 

Musclé, technique et explosif

Les mensurations de ce double champion de France amateur : 1m75 pour 85 kilos... de muscles  et un tour de biceps de 43 cm. Plus de 12 heures d'entraînement chaque semaine pour Gaëtan, à raison de 2h30 pour chaque séance. Pas besoin d'intox avant un combat pour ce spécialiste dont le combat le plus long a duré 30 secondes, le plus court 2 petites secondes seulement. Et c'est un sport avec des règles strictes : la table doit mesurer 1m03 de haut, au-dessus, il y a un petit poteau auquel vous accrochez votre main gauche pour vous tenir, la main droite est dans celle de votre adversaire. Il y a également un petit coussin de 15 x 15 cm sur lequel la main du perdant va venir se poser quand le bras touche la table. Interdiction de casser le poignet, les épaules doivent rester droites et surtout pas le droit de lever le coude de la table sinon vous écopez de pénalités. Deux pénalités et c'est l'élimination. Le rêve de Gaëtan, déjà sacré en - de 85 kilos dans les catégories master et séniors, c'est de doubler avec les mêmes catégories en - de 90 kilos l'an prochain. Après, pour les championnats d'Europe et du Monde, on entre dans une autre dimension dominée par des sportifs d'Europe de l'Est, les Roumains notamment sont els champions du bras de fer.