Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Le notaire de Lubersac a pris la direction de la prison

-
Par , France Bleu Limousin
Lubersac, France

A l'issue de son audition devant le juge d'instruction ce jeudi à Limoges, le notaire de Lubersac en Corrèze, soupçonné d'avoir établi de faux testaments a été mis en examen et placé en détention. Un autre homme, suspecté d'être son principal complice a lui aussi été incarcéré.

L' étude notariale de Lubersac où une perquisition a été menée ce mardi
L' étude notariale de Lubersac où une perquisition a été menée ce mardi © Radio France - Jérôme Edant

Le notaire de Lubersac s'est vu notifier ce jeudi après midi sa mise en examen pour faux et usage de faux en écriture publique par déposition de l'autorité publique. Il avait été interpellé puis placé en garde à vue en début de semaine suite à une enquête de longue haleine menée par le pôle régional de l'instruction de limoges. Soupçonné d'avoir détourné de l'argent qui provenait de successions en établissant de faux testaments, le notaire a été incarcéré à la maison d'arrêt de Limoges.

Il n'est d'ailleurs pas le seul à avoir passé ses premières heures en prison puisque celui qui est soupçonné d'être le principal bénéficiaire de cette affaire de captations présumées d'héritage a lui aussi été mis en examen et écroué

Mardi dernier une perquisition avait eu lieu à plusieurs endroits en Corrèze notamment au domicile du notaire à Brive puis dans son étude à Lubersac. L' enquête n'est pas terminée et devrait encore durer de longs mois, car dans cette affaire d'autres personnes sont suspectées d'avoir bénéficié de l'escroquerie.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess