Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

De la drogue dans le nouveau centre pénitentiaire de Riom...

-
Par , France Bleu Pays d'Auvergne
Riom, France

Moins de trois mois après son ouverture, le tout nouveau centre pénitentiaire de Riom a été le théâtre d'un trafic de stupéfiants. Trafic organisé par un détenu, depuis sa cellule, et aidé dans son commerce par un surveillant. Ce dernier nie les faits.

L'entrée du centre pénitentiaire de Riom
L'entrée du centre pénitentiaire de Riom © Radio France - Dominique Manent

Cela faisait plusieurs mois que le SRPJ de Clermont-Ferrand suivait les différents protagonistes de ce trafic. La semaine dernière, le trafiquant, incarcéré justement pour trafic de drogue, a été entendu par les enquêteurs et mis en examen. Dans le même temps, les enquêteurs ont mené une perquisition chez sa compagne et ont saisi des petites quantités de stupéfiants. Tous deux ont été incarcérés.

Un surveillant du centre mis en cause 

Parmi les protagonistes de cette histoire également, un surveillant de ce nouveau centre pénitentiaire. Anciennement affecté à Moulins, il avait rejoint l''équipe de Riom pour l'ouverture du nouveau centre. Agé de 44 ans, ce dernier a été mis en examen pour corruption passive. Il a été laissé libre et placé sous contrôle judiciaire avec interdiction de se rendre à Riom. L'homme consteste les faits qui lui sont reprochés.

Une affaire qui fait désordre moins de trois mois après l'ouverture de la prison. La direction n'a pas souhaité répondre à nos questions, tout comme les syndicats pénitentiaires et le parquet de Clermont-Ferrand. L'enquête de SRPJ de Clermont se poursuit pour identifier d'éventuels autres complices à l'intérieur mais aussi à l'extérieur du centre pénitentiaire.

Une affaire qui pose la question des trafics en tout genre dans les prisons.

Mohamed Khanifar, l'avocat du trafiquant détenu

Bruno Lucchini, secrétaire régional de la CGT pénitentiaire

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu