Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
CARTE - Canicule : Météo France maintient 15 départements en vigilance rouge et 54 en orange

Le nouveau conseil municipal de Chambéry est officiellement en place

Thierry Repentin est officiellement le nouveau maire de Chambéry. Il annonce un nombre d'adjoints supérieur à l'équipe précédente pour favoriser le lien avec les habitants.

Le binôme Aurélie Le Meur et Thierry Repentin
Le binôme Aurélie Le Meur et Thierry Repentin © Radio France - Christophe Van Veen

Renouer le lien avec la population

C'est ce samedi matin que le nouveau conseil municipal de Chambéry a pris officiellement sa place, lors d'une séance qui s'est tenue en public au centre des congrès le Manège. L'opposition n'a pas présenté de candidat. 

Ce premier conseil a donné le ton

Thierry Repentin est donc officiellement le nouveau maire et Aurélie Le Meur, première adjointe. Cette dernière a en charge un pôle élargi qui mêle les ressources de la ville, la jeunesse, les relations internationale ou encore la tranquillité publique. Un pôle qu'elle partage avec Thierry Repentin et le numéro trois, Martin Noblecourt. Tous les conseillers ont des missions parfois transversales. Collectif est le maître-mot. Le nouveau conseil a prévu 12 pôles de compétences, avec en plus six adjoints de quartier.

Pourquoi cette organisation ? Aurélie Le Meur et Thierry Repentin

Premier discours de maire
Premier discours de maire © Radio France - Christophe Van Veen

Premières escarmouches 

Il y a au total 19 adjoints, soit quatre de plus que la mandature précédente "pour être plus à l'écoute de la population " a indiqué Thierry Repentin. Ce qui a valu une première passe d'armes entre le maire et Aloïs Chassot, l'ex adjoint de Michel Dantin, qui a donné le ton. "Où allez-vous trouver les 750.000 euros que vont coûter ces nouveaux adjoints ? C'est étonnant pour une nouvelle majorité qui prétend faire de la politique autrement." Thierry Repentin a pris acte du ton employé. "Vous tentez d'effrayer. Vous serez rassurés lors du prochain conseil dédié aux indemnités qui sont fixées par la loi." 

L'opposition a déjà commencé par la voix d'Alois Chassot, la jeune garde de Michel Dantin.
L'opposition a déjà commencé par la voix d'Alois Chassot, la jeune garde de Michel Dantin. © Radio France - Christophe Van Veen

Le nouveau vocable

D'entrée, les vaincus des urnes rejettent les nouveaux concepts gagnants. Co-construction, concertation, assises citoyennes, démocratie locale, économie circulaire, conseil de quartier, transition, en résonnance, durable, transversalité, intelligence collective... Ce premier conseil municipal  a aussi livré le vocable des six années à venir à Chambéry

Le message du nouveau maire

L'ancien maire Michel Dantin a officiellement passé le relais ce matin
L'ancien maire Michel Dantin a officiellement passé le relais ce matin © Radio France - Christophe Van Veen

Les nouveaux élus ont prévu trois conseils municipaux dès ce mois de juillet. Chaque nouvel élu a présenté brièvement ses motivations et ses priorités.  Le conseil municipal d'installation s'est terminé un peu avant midi. Il aura duré 3h30. 

Répondant à nos questions, Thierry Repentin a indiqué qu'il ne sera pas candidat aux élections sénatoriales. Concernant l'agglomération Grand Chambéry, la nouvelle majorité dévoilera sa stratégie, "le candidat rassembleur", en début de semaine.

Une situation plus tendue à Annecy

A Annecy, le même protocole sera observé cette après midi mais dans une ambiance certainement plus tendue puisque le maire sortant, Jean-Luc Rigaut a décidé de contester les résultats du second tour. Il a perdu la mairie, au profit de l’écologiste François Astorg, à 27 voix prés. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess