Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Les travaux du nouveau palais de justice de Perpignan débuteront en 2022 sur la dalle Arago

jeudi 4 octobre 2018 à 17:26 Par Isabelle Rolland et Baptiste Guiet, France Bleu Roussillon

Un nouveau palais de justice verra bien le jour au centre-ville de Perpignan. Le maire Jean-Marc Pujol l'a confirmé ce jeudi. Un nouveau bâtiment sera construit à côté de l'actuel tribunal sur la dalle Arago.

Le palais de justice de Perpignan va doubler de volume : 13000 m² en tout
Le palais de justice de Perpignan va doubler de volume : 13000 m² en tout © Maxppp - Michel Clementz

Perpignan, France

Le dossier fait parler de lui depuis près de 20 ans, à Perpignan : un nouveau palais de justice. Après des années de négociations, le maire a accepté les dernières propositions de la Chancellerie : la construction d'un nouveau bâtiment, juste à côté de l'actuel tribunal, sur la dalle Arago.

Il aura fallu batailler ferme, puisque le choix de la Chancellerie, s'était porté dans un premier sur le quartier de Saint-Assiscle, où des terrains ont été achetés. Le maire de son côté plaidait pour une installation dans le palais consulaire à Perpignan. Un choix écarté par le ministère pour des questions de sécurité.

Un palais de justice à 50 millions d'euros

Finalement, le choix a été validé en début de semaine. Ce sera une rénovation de l'actuel palais de justice et la construction d'un nouveau bâtiment, à côté, pour une surface totale de 13.000 mètres carrés, le tout relié par une passerelle. C'est la ville qui prendra en charge le surcoût du projet : 8 millions d'euros, qui correspond notamment à la restructuration du parking Arago (qui perdra plus d'une centaine de places).

Ce nouveau palais de justice va coûter 50 millions d'euros, à la charge du ministère de la justice. Les travaux devraient commencer d'ici 4 ans. Un concours d'architecte pour le nouveau bâtiment sera lancé en début d'année prochaine. Le maire souhaiterait "une signature, un architecte de renom pour marquer le territoire et le siècle."

En février dernier, avocats et magistrats avaient manifesté contre la réforme de la Justice mais contre contre les conditions de travail à Perpignan, "dans le pire palais de justice de France".