Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Le papa en colère arrête sa grève de la faim à Jarny

mercredi 11 avril 2018 à 12:20 Par Antoine Barège, France Bleu Lorraine Nord, France Bleu Sud Lorraine et France Bleu

Le papa qui avait entamé une grève de la faim devant l'hôtel de ville de Jarny (Meurthe-et-Moselle) samedi 7 avril, a décidé de s'alimenter à nouveau ce mardi soir. Il a obtenu des avancées sur son dossier et une nouvelle décision de justice pour son voisin, agresseur de sa fille.

Francis Siedlewski a replié sa tente qui était installée devant la mairie de Jarny
Francis Siedlewski a replié sa tente qui était installée devant la mairie de Jarny © Radio France - Jordan Muzyczka

Jarny, France

Francis Siedlewski a replié sa tente ce mardi soir vers 17h et il est rentré chez lui. Il a arrêté sa grève de la faim entamée samedi 7 avril car il a obtenu des avancées dans son dossier : une audience devant la cour d'appel de Nancy pour étudier une mesure d'éloignement contre l'un de ses voisins, un sexagénaire condamné par le tribunal correctionnel de Briey en décembre 2017 pour agression sexuelle sur sa fille (un an de prison avec sursis et cinq années de mise à l'épreuve, il a fait appel de la décision). Les faits remontent à juillet 2016, à l'époque la fille de Francis Siedlewski avait 8 ans.

Francis Siedlewski ne buvait que du café et de l'eau depuis samedi, il "remercie tous les gens qui l'ont aidé et qui ont signé la pétition". Une pétition largement partagée sur internet et qui avait rassemblé ce mercredi près de 10.000 signatures sous le titre "soutien à une victime et à sa famille, obligées de vivre à 20 mètres de son bourreau". 

"Ce n'est pas aux victimes d'être coupables, je ne déménagerai pas" - Francis Siedlewski sur France Bleu Lorraine

La famille de Francis Siedlewski  habite dans le même lotissement que l'agresseur, à 22 mètres de distance. "On ouvre la fenêtre, on peut croiser ce type", s'indigne le père de famille de 52 ans sur France Bleu Lorraine. "Quand ma fille le voit, elle est totalement perturbée, elle en pisse dans sa culotte", raconte, la voix pleine de colère, ce papa à bout. Il rajoute que sa fille a dû subir une opération chirurgicale : "A cause du stress, elle s'était fait des nœuds dans le ventre."

Un rassemblement de soutien à Francis Siedlewski est organisé ce jeudi matin devant l'hôtel de ville de Jarny à 10h.