Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : L'affaire Barbarin - Preynat

Le pape François refuse la démission du cardinal Barbarin, qui se "met en retrait"

- Mis à jour le -
Par , , France Bleu Saint-Étienne Loire, France Bleu, France Bleu Isère, France Bleu Drôme Ardèche

Le cardinal Barbarin a annoncé mardi que le pape François a refusé sa démission, invoquant la "présomption d'innocence". Philippe Barbarin a de facto "décidé de (se) mettre en retrait" de la gestion du diocèse de Lyon.

Le Pape François évoque la "présomption d'innocence" (image d'archive)
Le Pape François évoque la "présomption d'innocence" (image d'archive) © Maxppp -

C'est Philippe Barbarin qui a communiqué l'information dans un communiqué ce mardi : le Pape François a refusé sa démission présentée la veille au Vatican, invoquant "la présomption d'innocence". Le cardinal Barbarin qui précise qu'il se mettra "quelque temps" en retrait au diocèse de Lyon.  

"Lundi matin, j'ai remis ma mission entre les mains du Saint Père. En invoquant la présomption d'innocence, il n'a pas voulu accepter cette démission", a annoncé Mgr Barbarin, qui reste donc archevêque de Lyon mais qui laissera désormais la conduite des affaires courantes à l'actuel vicaire général Yves Baumgarten.

En 2016, une enquête dans laquelle le nom de Philippe Barbarin figurait avait en effet été ouverte pour « non-dénonciation d’agressions sexuelles sur mineurs ». Elle a été classée sans suite quelques mois plus tard mais les plaignants ont demandé une citation directe devant le tribunal. Le procès avait donc eu lieu en janvier. Mgr Barbarin a été condamné le 7 mars 2019 par le tribunal correctionnel de Lyon à six mois de prison avec sursis pour non dénonciation de délit sexuel, dans l'affaire dite "du père Preynat". Il a fait appel de ce jugement. 

Le communiqué de Philippe Barbarin

-

"Je pense qu'il est bon qu'une page soit tournée" - Philippe Barbarin 

"Après ce jugement, cette condamnation, et même s'il n'y avait pas eu de condamnation, je pense qu'il est bon qu'une page soit tournée", a ensuite déclaré le prélat dans un entretien à la chaîne de télévision catholique KTO.  Mais, interrogé sur la durée de cette prise de distance, il a répondu: "Je n'en sais rien, ça dépend si le procès en appel est très long ou ne dure que quelques mois".

"L'erreur de trop" pour l’association La parole libérée 

François Devaux, le cofondateur de l'association de victimes La Parole libérée à l'origine du procès Barbarin, juge ce nouveau soutien papal comme "l'erreur de trop".  "Je crois que cet homme-là (le pape) va réussir à tuer l'Eglise (...). Cela montre à quel point on a raison et que le problème est intrinsèque au dogme", a-t-il déclaré à l'AFP. Un autre porte-parole de La Parole libérée, Pierre-Emmanuel Germain-Thill, a jugé la décision "choquante", faisant valoir que la condamnation de Mgr Barbarin en première instance, "ce n'est pas pour rien".

© Visactu
Choix de la station

À venir dansDanssecondess