Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Le papy flingueur s'en prend à 50 voitures dans le Loiret

mercredi 2 novembre 2016 à 19:24 Par Eric Normand et François Guéroult, France Bleu Orléans et France Bleu

Dans le Loiret, un homme de 76 ans a été interpellé à Puiseaux pour avoir dégradé les vitres de 50 voitures en stationnement. Il tirait en fait des billes d'acier avec un pistolet. Incapable d'expliquer son geste, il vient d'être déclaré pénalement irresponsable.

Les gendarmes ont interpellé le papy de 76 ans
Les gendarmes ont interpellé le papy de 76 ans © Maxppp - Jean-Frabçois Frey

Loiret, France

C'est un profil de délinquant peu banal dans le Pithiverais. Un homme de 76 ans a été interpellé à Puiseaux pour avoir dégradé les vitres des voitures en stationnement. Entre le 10 et le 12 octobre dernier, 50 voitures ont été dégradées à Puiseaux, Dimancheville, Malesherbes, Briarres-sur-Essonne, et Augerville. Toujours le même scénario: les véhicules sont en stationnement, ce sont les vitres qui sont brisées, par l'impact de balles d'acier tirées avec un pistolet à air comprimé. Les gendarmes de Pithiviers exploitent les images des caméras de surveillance et interpellent assez rapidement l'auteur des faits.

Surprise, le tireur est âgé de 76 ans

Lors de sa garde à vue, l'homme est incapable d'expliquer son geste. Il confirme juste qu'il a tiré, depuis sa propre voiture, choisissant ses cibles au hasard. Le pistolet et des billes en métal sont d'ailleurs retrouvés lors de la perquisition. Devant le manque de cohérence de ces explications, le parquet demande une expertise psychiatrique. Les conclusions viennent d'être rendues: le septuagénaire est déclaré pénalement irresponsable, en raison d'un trouble mental au moment de l'acte. Il n'y aura donc pas de procès, mais les victimes peuvent saisir la justice sur intérêts civils pour obtenir une indemnisation. Ce septuagénaire va faire en outre l'objet d'un suivi psychiatrique.