Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Le parc de loisirs du Grand Bleu vandalisé à Pont-à-Mousson

A Pont-à-Mousson, le parc de loisirs du Grand Bleu a subi coup sur coup deux actes de vandalisme cette semaine. Un chalet a été brûlé vendredi 5 juillet au matin et dans la nuit de vendredi à samedi, des jeux gonflables ont été lacérés.

Le châlet en bois incendié a été entièrement détruit par le feu.
Le châlet en bois incendié a été entièrement détruit par le feu. - Ligue nationale de catch

Pont-à-Mousson, France

Le parc de loisirs du Grand Bleu a été deux fois la cible de dégradations ce week-end. Vendredi matin, vers 5h, un chalet en bois contenant du matériel a été incendié. Le ou les incendiaires ont mis le feu à du foin. Les chiens ont réveillé le personnel de la Ligue nationale de catch, le club de sport et d'animation gestionnaire du site. La nuit suivante, deux jeux gonflables ont été lacérés

Le parc, situé au bord d'un étang, aurait dû ouvrir ses portes ce samedi 6 juillet. Bien que deux structures gonflables aient été détruites et ne soient pas encore réparées, les visiteurs pourront profiter du Grand Bleu dès demain, lundi 8 juillet, à partir de 10h. Le chalet incendié a été remplacé.

"C'est désolant de régler ses comptes par ce moyen-là"

Pour le maire de Pont-à-Mousson, Henry Lemoine, la piste criminelle ne fait pas de doute : "Soit on en veut à l'association, soit des personnes ne veulent pas qu'il y ait un centre de loisirs là. Il y a une caméra à l'entrée du site et avec les informations données dès vendredi à la police, ça permettra d'éclaircir cette énigme."

Le maire se désole de la situation : "L'association est pleine de bonne volonté, on s'apprêtait à offrir aux jeunes des journées de bonheur auprès de l'étang du Grand Bleu, où on peut aussi nager. Ils en ont été privés. C'est désolant de régler ses comptes par ce moyen-là."

La ville de Pont-à-Mousson a déposé plainte pour le chalet brûlé et l'association pour le matériel présent dans le chalet puis pour les jeux lacérés. Une enquête de police est en cours.