Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

La piste criminelle envisagée après la mort d'une femme de 84 ans dans l'incendie de sa maison dans l’est de la Somme

mercredi 1 août 2018 à 1:15 Par Claudia Calmel, France Bleu Picardie

L'octogénaire avait été retrouvée dans les décombres de sa maison vendredi dernier, le 27 juillet.

Pompiers, photo d'illustration
Pompiers, photo d'illustration © Radio France - Oanna Favennec

Brouchy, France

Une information judiciaire pour incendie volontaire a été ouverte ce mardi 31 juillet par le parquet d'Amiens après la mort d'une femme de 84 ans dans un incendie à Brouchy près de Ham. Un feu dans la nuit de jeudi 26 à vendredi 27 juillet a complètement détruit la maison de cette octogénaire.

Les habitants sous le choc

L’incendie de la semaine dernière a été particulièrement violent. Il s’est déclenché vers 3 heures du matin dans ce un coquet pavillon de la route de Chauny où Maria, la victime, vivait seule. Son corps a été retrouvé dans les décombres. Depuis, ce qu’il reste de la maison à été placé sous scellé. Les rubans posés par la gendarmerie sont encore bien visibles : les lieux ont été gelés pour les besoins de l’enquête.

Un incendie volontaire ?

A ce stade de la procédure, le parquet d’Amiens retient l’hypothèse de l’incendie volontaire. Mais on se sait pas si des traces d’infractions ou de départ de feu ont été relevées sur place. Le maire de Brouchy, Marc Barbier, qui est arrivé très tôt sur les lieux vendredi matin, est encore abasourdi : il ne connaissait pas d’ennemis à cette dame de 84 ans qu’il décrit comme discrète. Il n’a pas non plus entendu parler de problèmes de voisinage ou d’éventuels rôdeurs dans le quartier.  

L’enquête et les expertises se poursuivent pour tenter de faire la lumière sur ce qu’il s’est passé vendredi dernier.