Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

EXCLU - Le parquet de Limoges ouvre une enquête sur la Fondation du Patrimoine en Limousin

-
Par , France Bleu Creuse, France Bleu Limousin
Limoges, France

Un mois après les révélations de Médiapart, le parquet de Limoges ouvre une enquête sur les pratiques de Jean-Claude Boisdevésy, ancien délégué régional de la Fondation du Patrimoine en Limousin. Les soupçons portent sur un enrichissement personnel au détriment de l'organisme.

Le parquet de Limoges se penche sur les pratiques de la Fondation du Patrimoine en Limousin
Le parquet de Limoges se penche sur les pratiques de la Fondation du Patrimoine en Limousin © Maxppp - .

Le parquet de Limoges n'est pas resté insensible aux révélations de Médiapart que vous rapportait France Bleu, publiées il y a un mois tout juste et a décidé d'ouvrir une enquête sur les pratiques de l'ancien délégué régional de la Fondation du Patrimoine en Limousin, Jean-Claude Boisdevésy.

Selon Médiapart, un enrichissement de plus de 500.000 euros

Selon le site d'information, ce dernier aurait largement profité de sa fonction. Certes, il récoltait beaucoup d'argent pour la Fondation, qui oeuvre pour la sauvegarde du patrimoine régional, mais au passage, Jean-Claude Boisdevésy aurait alimenté son train de vie au dépends de l'organisme. Médiapart évoque des abus de biens sociaux, des conflits d'intérêts ou encore des fraudes à l'impôt. Sur les cinq dernières années, l'ancien délégué régional de la Fondation et sa famille auraient profité de plus de 500.000 euros.

A la suite de ces allégations , manifestement bien étayées dans l'article de Médiapart, le parquet de Limoges a attendu qu'une éventuelle plainte soit déposée. Rien n'est venu... Le procureur a donc ouvert une enquête de lui-même. Son but est de chercher dans quelle mesure et dans quelles conditions de l'argent a disparu et s'il y a vraiment eu enrichissement personnel. L'enquête devrait durer plus de six mois : le temps d'éplucher transactions bancaires et autres documents financiers, le temps de cibler et d'entendre tous les témoins concernés.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess