Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Le parquet de Lyon ouvre une enquête pour corruption de mineurs visant le youtubeur ExperimentBoy

-
Par , France Bleu, France Bleu Isère

La justice a décidé d'ouvrir une enquête pour corruption de mineurs visant ExperimentBoy, un youtubeur français bien connu du jeune public. Il est soupçonné d'avoir échangé des messages, photos et vidéos à caractère sexuel avec des mineurs et d'avoir exercé une emprise sur ceux-ci.

Le parquet de Lyon ouvre une enquête pour de corruption de mineurs visant le youtubeur ExpreimentBoy (photo d'illustration)
Le parquet de Lyon ouvre une enquête pour de corruption de mineurs visant le youtubeur ExpreimentBoy (photo d'illustration) - FRANCOIS DESTOC

Le parquet de Lyon a ouvert une enquête pour corruption de mineurs visant un youtubeur français très connu du jeune public, ExperimentBoy, accusé par des adolescents d'avoir échangé avec eux des messages, photos et vidéos sexuelles. Le parquet de Lyon a ouvert, le 22 juin, "une enquête visant ce youtubeur des chefs de corruption de mineurs", "d'enregistrement, diffusion ou détention d'images pornographiques de mineurs", et de "propositions sexuelles à des mineurs de 15 ans par communication électronique", confirmant une information du portail d'actualité numérique Numerama

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

Selon ce site, un dossier de signalement collectif a été envoyé au procureur de Lyon et deux plaintes ont été déposées pour corruption de mineur. Le vidéaste qui apparaît également sur les réseaux sociaux sous son vrai nom, Baptiste Mortier-Dumont, aurait ciblé, entre 2013 et 2019, au moins une dizaine de ses fans. Cinq victimes étaient âgées de moins de 15 ans au moment où le youtubeur leur aurait envoyé pour la première fois des invitations à échanger des photos sexuelles ou des propositions de masturbation simultanée, selon l'enquête du site spécialisé. 

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

"On s'envoyait des vidéos quand je revenais du collège" - Un des plaignants

Numerama a publié plusieurs échanges explicites entre le youtubeur aux 1,15 million d'abonnés et de jeunes garçons qu'il approchait sur les réseaux sociaux. "On s'envoyait des vidéos quand je revenais du collège", a raconté à Numerama l'un des plaignants, 14 ans à l'époque. "Je pouvais faire ce qu'il voulait. Il me demandait de faire des choses, me montrait ce qu'il faisait. Il me conseillait d'acheter certains objets sexuels". 

En juin, alors que des témoignages commençaient à affluer sur Twitter, ExperimentBoy avait réagi dans un tweet : "Les auteurs de la tentative de déstabilisation seront traduits très prochainement devant les juridictions compétentes (...) Je laisse mes avocats faire leur travail et continue mes projets." 

Ce jeune homme de 26 ans s'est rendu populaire depuis 2012 en publiant des dizaines d'expériences scientifiques farfelues et spectaculaires inspirées du programme télévisé anglo-saxon "MythBusters". Sa dernière vidéo, publiée fin juillet, a enregistré plus de 800.000 vues.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess