Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Le parquet de Nîmes en force pour la feria de Pentecôte

jeudi 17 mai 2018 à 6:55 Par Ludovic Labastrou, France Bleu Gard Lozère

Pour que la fête soit belle à la feria de Pentecôte, la justice met les moyens. Parquetiers, juges d'instruction, juges des libertés et de la détention et greffiers seront mobilisés jusqu'à lundi. Dans le viseur du parquet de Nîmes, l'ivresse au volant, les échauffourées ou les manifs anti-taurines.

Eric Maurel, procureur de la République de Nîmes.
Eric Maurel, procureur de la République de Nîmes. © Radio France - Ludovic Labastrou

Nîmes, France

Une feria de pentecôte à Nîmes sous haute surveillance. Notamment au regard des événements récents à Paris mais aussi en matière de sécurité publique. Un dispositif mêlant gendarmerie nationale, police nationale et municipale, sans parler des CRS sous l'autorité de la préfecture qui ne communiquera pas sur ses détails. 4 axes majeurs cette année, le risque terroriste, les conduites sous emprise alcoolique, les rixes dans le périmètre feria ou la tentation d'organiser une ou des manifestations anti-taurines

Une dizaine de personnels du Tribunal de grande instance de Nîmes mobilisés

Parquetiers, juges d'instruction, juges des libertés et de la détention ainsi que des huissiers, le TGI de Nîmes ne restera pas le fusil au pied durant les 5 jours que dure la feria de Pentecôte. Dans le viseur de la justice, la conduite en état alcoolique. 260 verbalisations en 2017 et près de 7000 contrôles. Une centaine de permis de conduire avait été retirés. Pour Pentecôte 2018, police nationale ou gendarmerie nationale seront disposées à toute les sorties de la ville, impossible de passer au travers.

Eric Maurel, procureur de la République de Nîmes.

" Le corrida est légale, pas question de laisser s'organiser des rassemblements visant à s'opposer à telle ou telle manifestation".

Gendarmes et policiers nationaux à la périphérie de la ville pour les contrôles routiers. A l’intérieur de Nîmes du périmètre feria de Pentecôte des policiers nationaux, municipaux et aussi des CRS pour éviter que la fête ne dégénère. Une feria 2018 qui n'est pas à l'abri - comme à Alès ce week-end même si elle a été extrêmement limitée - d'une manifestation ou une tentative de manifestation des antitaurins. Les placements en garde à vue seront suivis, si nécessaire, de comparution immédiate devant la justice. 

Le procureur est neutre mais la corrida est légale.