Faits divers – Justice

Le patron d'une PME en grève de la faim devant la Caverne du Pont d'Arc

Par Germain Treille, France Bleu Drôme-Ardèche mardi 1 septembre 2015 à 6:00

Adao Azevedo Monteiro fait la grève de la faim devant la Caverne du Pont d'Arc
Adao Azevedo Monteiro fait la grève de la faim devant la Caverne du Pont d'Arc © Radio France

Sa société, qui est intervenue sur le chantier de la réplique de la Grotte Chauvet, réclame plusieurs dizaines de milliers d'euros d'impayés. Comme rien n'arrive, le chef d'entreprise a entamé hier, lundi 31 août, une grève de la faim.

 

Il est là, sur le parking du célèbre site sud-ardéchois. Il a installé, à l'arrière d'une des fourgonnettes de sa société, un matelas pour se reposer. Quelques bouteilles d'eau pour tenir le coup. Adao Azevedo Monteiro est déterminé. Il restera tant que la situation sera bloqué, tant que la somme qu'il réclame ne lui sera pas versée. Il raconte son histoire. Il est à la tête d'une petite société de maçonnerie dans le Gers. Plusieurs mois de chantier en Ardèche, lors de la construction de la réplique de la Grotte Chauvet. La pose de pavés pour le compte de l'entreprise iséroise ID Verde qui pèse des centaines de millions d'euros. Mais les pavés n'étaient pas conformes, il a donc fallu tout refaire ou presque. Une partie de la note finale a été réglée. Le patron gersois se retrouve quand même encore aujourd'hui avec un gros impayé sur les bras qu'il estime à 55 mille euros. Et voilà pourquoi Adao Azevedo Monteiro a entamé hier lundi 31 août une grève de la faim. Il n'a plus de nouvelles d'ID Verde et il en appelle désormais au syndicat mixte, maitre d'ouvrage de la Caverne du Pont d'Arc. Si la somme dûe n'est pas versée, la petite entreprise du Gers, qui emploie 5 ouvriers, pourrait alors se retrouver en grande difficulté.