Faits divers – Justice

Le patron de la Grande Roue dans le collimateur de la justice : la ville de Paris se constitue partie civile

Par Martine Bréson, France Bleu Paris Région et France Bleu mercredi 7 septembre 2016 à 11:51

La Grande Roue à Paris
La Grande Roue à Paris © Maxppp - Serge Di Loreto

Une information judiciaire a été ouverte, selon nos confrères du Canard Enchainé, contre Marcel Campion, patron de la Grande Roue et du Marché de Noël des Champs Elysées, pour favoritisme, recel, blanchiment de fraude fiscale. Paris se constitue partie civile.

La justice s'intéresse de près à Marcel Campion. Le forain, patron de la Grande Roue à Paris et du Marché de Noël des Champs Elysées, est sous le coup d'une information judiciaire. Selon nos confrères du Canard Enchainé, le 4 juillet 2016, le parquet de Paris a ouvert une information judiciaire contre Marcel Campion pour "participation à une entente illicite, favoritisme, abus de bien sociaux, recel et blanchiment de ces délits en bande organisée et blanchiment de fraude fiscale".

Ce sont les sociétés Fêtes loisirs et Loisirs Associés de Marcel Campion qui sont visées.

Une autre information judiciaire serait aussi ouverte pour la Fête foraine des Tuileries et la Foire du trône. Une troisième procédure concernerait, cette fois, l'occupation illicite d'un site classé. Selon le Canard Enchainé, l’installation de la Grande Roue place de la Concorde aurait dû être démontée le 31 juillet 2016. En août, la Grande Roue était toujours là et le ministère de la Culture avait dressé un procès-verbal qui a été transmis au parquet de Paris.

Face à cette situation, la ville de Paris indique dans un communiqué que " La société Fête et Loisirs étant liée à la ville de Paris par des conventions d'occupation du domaine public, la ville de Paris annonce sa décision de se constituer partie civile". La Ville indique souhaiter que toute la lumière soit faite sur cette affaire et elle se met à la disposition des enquêteurs pour leur fournir des documents utiles à l'enquête. Elle rappelle que "ses principales conventions d'occupation du domaine public font l'objet, depuis plusieurs années, de mise en concurrence notamment pour l'installation de la Grande Roue de la place de la Concorde".

Selon le Canard Enchainé, en 2015, un forain intéressé par le marché de la Grande Roue aurait été contacté par un faux agent municipal pour l'obliger à renoncer. Alertée par le forain, la Ville de Paris aurait, à l'époque, porté plainte.