Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers - Justice

Le patron de la police municipale de Villeneuve-lès-Béziers agressé physiquement

-
Par , France Bleu Hérault, France Bleu

Un employé communal de Villeneuve-lès-Béziers a été placé en garde à vue au commissariat de Béziers après une bagarre avec le patron de la police municipale. Ce dernier, qui souffre d'une luxation de l'épaule, est arrêté un mois.

Illustration Police
Illustration Police © Maxppp - PIERRE SALIBA

Villeneuve-lès-Béziers, France

Le responsable de la police municipale de Villeneuve-les-Béziers a été violemment agressé mercredi après-midi alors qu’il était en service. L’altercation s’est déroulée boulevard Frédéric Mistral devant le garage d'un employé communal ne travaillant pas ce jour-là. Le patron de la police municipale s’y rend, accompagné d’un autre agent pour lui demander de déplacer ses voitures.

Le stationnement est gênant. Des passants se seraient plaints à plusieurs reprises. Visiblement, l’agresseur n’aurait pas apprécié les remarques. Les deux hommes en viennent aux mains après des échanges verbaux animés. Le policier tombe au sol au moment de l’interpellation. Peu de temps avant, le père de l’agresseur serait intervenu. Dans toute cette agitation il aurait été, lui aussi, bousculé.

Légitime défense ? Le patron de la police municipale n'était pas seul. Des témoins attesteraient les faits. Une enquête est ouverte par le commissariat de police de Béziers.  

La scène aurait été filmée par le patron de la police. D’après nos informations, ce dernier aurait activé sa caméra piéton en s’apercevant de la tournure des événements. Il souffre d’une luxation de l’épaule. 30 jours d'ITT ont été prescrits.

Le maire très embarrassé se refuse à tout commentaire. "L'affaire est délicate. Une enquête est ouverte" précise Jean-Paul Galonnier.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu