Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Le patron de la police nationale à Limoges, ville candidate pour accueillir une police de sécurité du quotidien

vendredi 17 novembre 2017 à 18:13 Par Françoise Ravanne, France Bleu Limousin

Le grand patron de la police nationale était à Limoges ce vendredi. Eric Morvan a rencontré les différents services au commissariat de Limoges pour faire un premier point sur la grande consultation destinée à mettre en place la police de sécurité du quotidien souhaitée par Emmanuel Macron.

 Eric Morvan, le directeur général de la police nationale en visite à Limoges ce vendredi
Eric Morvan, le directeur général de la police nationale en visite à Limoges ce vendredi © Radio France - Françoise Ravanne

Limoges, France

Alors qu'une grande consultation vient d'être lancée en Haute-Vienne comme dans toute la France pour la mise en place de la police de sécurité du quotidien, le directeur général de la police nationale, Eric Morvan est venu ce vendredi prendre le pouls des personnels dans les différents services regroupés au commissariat de Limoges. Des services qui ont reçu un questionnaire où ils vont pouvoir faire part de leurs attentes et faire des suggestions pour améliorer la présence des policiers sur le terrain. Une consultation est aussi organisée en zone gendarmerie

"Nous souhaitons être une police présente sur le terrain, il faut donc se rendre disponible", Le patron de la police nationale

"Nous devons faire des progrès sur notre organisation interne, les policiers parlent souvent de tâches indues, il faut donc se poser les bonnes questions" a expliqué Eric Morvan, le directeur général de la police nationale. La simplification de la procédure pénale est donc au cœur des débats. Les policiers sont souvent confrontés à la lourdeur administrative. Le directeur de la sécurité publique en Haute-Vienne Paul Agostini donne pour exemple les interventions pour des vols à l'étalage : "Il y en a en moyenne 300 par an et à chaque fois nous nous déplaçons, ramenons le mis en cause au poste de police pour l'entendre, nous entendons aussi le commerçant, c'est très lourd" . Une situation qui pourrait être allégée en dressant des contraventions.

Des policiers qui demandent surtout des effectifs supplémentaires

Ces derniers mois encore, les policiers par la voix de leurs syndicats ont fait part de leur malaise. Certains se disaient au bord du burn-out, et beaucoup réclament des effectifs supplémentaires. Une situation que dit comprendre Eric Morvan. Il rappelle que 7000 postes de policiers vont être créés dans les trois ans sans préciser toutefois si la Haute-Vienne sera concernée. Le Patron de la police nationale se dit aussi convaincu que la simplification de la procédure pénale et la police de sécurité du quotidien amélioreront la situation.

Quant à la candidature de Limoges pour expérimenter la présence d'une police de sécurité du quotidien , la réponse viendra de Paris sans doute le mois prochain. sur ce point le patron de la police nationale a simplement précisé qu'une vingtaine de sites serait retenue.