Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Prison avec sursis et amende pour le patron drômois Patrice Péricard

lundi 30 avril 2018 à 18:24 Par Sonia Ghobri, France Bleu Drôme Ardèche

Patrice Péricard a été condamné, ce lundi, à un an de prison avec sursis et 10 000 euros d'amende par le tribunal correctionnel de Valence, en tant que dirigeant d'une compagnie de spectacle. Il est reconnu coupable d'homicide involontaire et de travail dissimulé.

Le Palais de justice de Valence dans la Drôme.
Le Palais de justice de Valence dans la Drôme. © Radio France - Mélanie Tournadre

Valence, France

Patrice Péricard à la tête d'une compagnie de spectacle portant son nom, a été condamné à un an de prison avec sursis et 10 000 euros d'amende. Le tribunal correctionnel de Valence le juge coupable d'homicide involontaire. En 2011, un technicien non-déclaré a trouvé la mort dans un accident de camion appartenant à la compagnie de spectacle Patrice Péricard. 

Le patron drômois est également reconnu coupable de travail dissimulé concernant trois employés non-déclarés, dont la victime de cet accident. Joël Dechambre, le chauffeur du camion lui était bien déclaré

Quatre mois de prison avec sursis pour le chauffeur

Le conducteur est condamné aussi à quatre mois de prison avec sursis pour homicide par imprudence. Il n'avait pas respecté les temps de repos réglementaire et s'était endormi au volant cette nuit du 17 au 18 novembre 2011.

15 000 euros de préjudice moral pour la partie civile 

Patrice Péricard et Joël Dechambre sont condamnés à verser solidairement la somme de 15 000 euros aux deux membres de la partie civile, au titre du préjudice moral

Deux relaxes 

La société de spectacle "compagnie Patrice Péricard" est relaxée. Le tribunal correctionnel n'a pas non plus, retenu de charges à l'encontre de Jérôme Pépin, le troisième prévenu. 

Selon son avocat, Me Serge Almodovar, Patrice Péricard attend de connaître les motivations du tribunal correctionnel avant de prendre une décision sur un éventuel appel.