Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Fermer
Retour
Faits divers – Justice

Le peintre isérois Arcabas est mort à l’âge de 91 ans

jeudi 23 août 2018 à 19:28 Par Léopold Strajnic, France Bleu Isère

Artiste renommé, spécialiste de l’art sacré contemporain, le peintre Arcabas s’est éteint ce jeudi 23 août, à son domicile de Saint-Pierre de Chartreuse, à l’âge de 91 ans.

Jean-Marie Pirot, alias Arcabas devant ses oeuvres au musée d'art contemporain de Saint-Hugues-en-Chartreuse
Jean-Marie Pirot, alias Arcabas devant ses oeuvres au musée d'art contemporain de Saint-Hugues-en-Chartreuse -

Grenoble, France

Arcabas s’est éteint ce jeudi matin, à son domicile de saint-pierre de Chartreuse, non loin de la petite église de Saint-Hugues où il laisse une œuvre monumentale qui aura occupé 35 ans de sa vie d’artiste.

Au début des années 50, Jean-Marie Pirot, jeune professeur à l’école de Beaux-arts fraîchement nommé à Grenoble cherche une église pour exercer son art. C’est lors d’une visite anodine à une collègue de son épouse Jacqueline qu’il découvre la petite église de saint Hugues de Chartreuse. Il persuade l’abbé Truffaut et le maire de l’époque de le laisser décorer cette église austère.  En 1952, il réalise les premières fresques sur des toiles de jute. Trente ans après, plus d’une centaine d’œuvres, des scènes liturgiques, ornent les murs de l’édifice religieux. Aujourd’hui cette église est devenue le musée départemental d’art sacré contemporain.

Il laisse une œuvre monumentale

Artiste prolifique et complet (gravure, sculpture, vitrail, tapisserie, verrerie, ébénisterie, mosaïque. Il a également créé des décors de théâtre), il est réputé dans le monde entier. Avec son épouse Jacqueline décédée en janvier 2017, Jean-Marie Pirot a eu deux enfants, un fils devenu sculpteur et une fille qui confectionne des costumes de théâtre.

Sa dernière œuvre, monumentale aussi est toujours en cours de réalisation. Arcabas pressentait qu’il ne pourrait l’admirer achevée. Il s’agit des 24 vitraux de la basilique du sacré cœur de Grenoble, dessinés par l’artiste et réalisés par le maître Verrier, Christophe Berthier.

Mais c’est à Saint-Hugues-de-chartreuse, dans la petite église devenue musée, que les obsèques d’Arcabas seront célébrées mardi 28 août à 11H00.