Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Fermer
Retour
Faits divers – Justice

Le Père Cent dégénère à Bergerac : ils lancent une espèce de vomi sur des collégiens

jeudi 14 mars 2019 à 10:51 Par Willy Moreau, France Bleu Périgord et France Bleu

Le directeur du lycée et collège Sainte-Marthe Saint-Front de Bergerac vient de porter plainte après l'intrusion ce mercredi d'élèves en terminale. En plein Père Cent, ils ont pourchassé des collégiens et les ont aspergés d’œufs, de ketchup et de vomi.

Les lycéens ont lancé des œufs, du ketchup et du vomi sur les collégiens de Bergerac (photo d'illustration).
Les lycéens ont lancé des œufs, du ketchup et du vomi sur les collégiens de Bergerac (photo d'illustration). © Maxppp - Sebastien JARRY

Bergerac, France

L'histoire peut engendrer des haut-le-cœur. Ce mercredi matin, lors du Père Cent, des lycéens de terminale de Bergerac se sont introduits à l'institution Sainte-Marthe Saint-Front. Les fêtards ont lancé notamment une espèce vomi (fabriqué avec de la mayonnaise ?) sur des élèves de 4ème. 

Le directeur porte plainte

Une centaine de lycéens ont fait la fête ce mercredi à Bergerac, cent jours avant le baccalauréat. Vers 9 heures, plusieurs se présentent devant les grilles de l'institution Sainte-Marthe Saint-Front et forcent le portail principal. 

L'alarme se déclenche au beau milieu d'un cours de sport. Vingt-deux élèves de 4ème et deux filles de 3ème qui sortaient à ce moment-là sont alors poursuivis dehors sur le terrain. Ils ont reçu des œufs, du ketchup ainsi qu'une mixture jaunâtre qui ressemblait à du vomi. Six sont même frappés.

Lorsque le chef de l'établissement arrive dans la cour, les adolescents sont déjà partis. Gaétan Videau propose immédiatement aux élèves effrayés de prendre une douche. 

"S'attaquer à des collégiens et entrer dans un établissement, c'est intolérable. Nous avons donc saisi les autorités académiques et judiciaires. Les élèves ont été choqués de voir qu'on pouvait rentrer comme ça à l'intérieur de l'établissement", raconte Gaétan Videau, le directeur de l'institution. 

L'intrusion n'a duré que trois minutes. Pour le moment, le commissariat de Bergerac n'a reçu que la plainte du chef de l'établissement.