Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Le père de l'adolescente morte en bouée tractée à Pornichet condamné

-
Par , France Bleu Loire Océan

Le père d'une adolescente de 15 ans tuée lors d'un accident de bouée tractée en août 2019 lors de leurs vacances à Pornichet a été condamné à deux ans d'emprisonnement avec sursis. Le quinquagénaire comparaissait devant le tribunal correctionnel de Saint Nazaire pour "homicide involontaire".

Le darme s'est produit lors d'une sortie en bouée tractée (photo d'illustration)
Le darme s'est produit lors d'une sortie en bouée tractée (photo d'illustration) © Maxppp - David Cormier

Le père de famille, mandataire-négociant à Rungis, comparaissait ce mardi devant le tribunal correctionnel de Saint Nazaire pour "homicide involontaire par violation manifestement délibérée d'une obligation de sécurité ou de prudence". Lors d'une sortie dans la baie de la Baule où il était en vacances avec deux de ses enfants,  Laetitia, tombée à l'eau, était décédée d'une hémorragie après avoir été heurtée par l'hélice du moteur alors que son frère de 12 ans était aux commandes du semi-rigide. 

Un enchaînement de fautes

"C'est un enchaînement de non-respect des règles de sécurité qui a conduit au drame " selon la présidente du tribunal Marie-Aude Talhouarn. Tout d'abord, le père de famille, titulaire d'un permis bateau  aurait dû savoir que la pratique de la bouée tractée impose d'avoir à bord de l'embarcation, en plus du pilote, une autre personne âgée d'au moins 16 ans . 2ème erreur, le coupe-circuit n'a pas été utilisé. 3ème faute, on ne peut laisser un enfant de 12 ans aux commandes d'un bateau à moteur de 200 chevaux. Enfin, il aurait fallu avant de remettre les gaz, repérer où Laetitia était tombée à l'eau pour éviter de la heurter. 

Le père reconnaît sa culpabilité

Une responsabilité que ne conteste pas le père de famille, très éprouvé, "c'est moi qui suis coupable, ce n'est pas Arthur" repète-t-il pour disculper son fils. "En plus d'avoir perdu sa fille, il a la douleur d'avoir provoqué sa mort. Il purge déjà sa peine, c'est du quotidien" insiste son avocat Me Champagne. Douleur bien visible aussi du côté de la mère et des grands-parents maternels, qui ont en main un portrait de l'adolescente de 15 ans et qui veulent désormais se battre pour que la législation évolue avec une obligation de protéger les hélices des moteurs.

Le tribunal a suivi les réquisitions du procureur et condamné le prévenu âgé de 57 ans à deux ans d'emprisonnement avec sursis. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess