Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers - Justice

Assises : Le père de Léa jugé pour avoir tué sa fille de 3 ans à Margencel

-
Par , France Bleu Pays de Savoie

Le père de la petite Léa, tuée en 2016 à Margencel (Haute-Savoie) est jugé à partir de ce lundi devant la cour d'Assises de Haute-Savoie à Annecy. Cédric Mahieu a reconnu avoir tué sa fille de trois ans pour se venger de son épouse qui le quittait et lui retirait la garde alternée de l'enfant.

Le domicile de Cédric Mahieu, le père de Léa, en 2016 à Margencel (Haute-Savoie)
Le domicile de Cédric Mahieu, le père de Léa, en 2016 à Margencel (Haute-Savoie) © Maxppp -

Margencel, France

Cédric Mahieu est jugé à partir de ce lundi 20 mai et pendant quatre jours devant la cour d'Assises de la Haute-Savoie à Annecy.  Ce père de 40 ans comparaît pour le meurtre de sa fille de trois ans, commis en 2016 dans la commune de Margencel. 

La fillette tuée lors d'un week-end chez son père

La découverte dramatique s'est déroulée le 23 mai 2016. Ce jour-là, la maman de la petite Léa reçoit un coup de téléphone de la part de l'école de Margencel qui lui signale l'absence de sa fille. La maman, qui est instance de divorce avec le papa, prévient la police. Le corps de Léa sera ensuite découvert sans vie dans la chambre qu'elle occupait quand elle dormait chez son père, comme ce week-end là. Les éléments de l'autopsie montreront que la fillette a été étouffée

Une cavale de plus de six mois

Immédiatement, les soupçons se portent sur le père, Cédric Mahieu, un homme psychologiquement fragile, connu pour des faits de violence et dépendant à l'alcool et aux stupéfiants. Il a aussi été condamné à 12 mois de prison pour harcèlement envers son épouse. Des recherches sont alors lancées car Cédric Mahieu s'est évaporé. Sa voiture a été retrouvée sur un parking à Douvaine. On saura plus tard que l'homme s'enfuit en stop vers le sud de la France.

Le restaurant La Pêcherie, où a été retrouvé Cédric Mahieu, après six mois de cavale - Maxppp
Le restaurant La Pêcherie, où a été retrouvé Cédric Mahieu, après six mois de cavale © Maxppp -

La cavale durera plus de six mois. Cédric Mahieu sera interpellé en novembre 2016 à La Ciotat (Bouches-du-Rhône) dans le restaurant dans lequel il travaillait sous une fausse identité. 

"Je suis heureux de voir que tu vas pleurer tous les jours la mort de ta fille"—extrait d'une lettre écrite par Cédric Mahieu à son ex-femme

Devant le juge, Cédric Mahieu reconnaît avoir tué la petite Léa. Les faits se seraient déroulés deux jours avant la découverte du corps. Le père aurait noyé sa fille dans le bain avant de la mettre au lit. Il aurait tenté de se suicider à plusieurs reprises dans le week-end avant de poster une lettre à la mère de Léa le lundi dans laquelle il écrit "je suis heureux de voir que tu vas pleurer tous les jours la mort de ta fille (...) Tu ne veux pas que je l’aie, alors tu ne l’auras pas"". Après avoir posté cette lettre, il disparaît.

La préméditation n'a finalement pas été retenue contre Cédric Mahieu. Il est jugé jusqu'à jeudi 24 mai pour homicide volontaire. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu