Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Le père du jeune Mathis veut porter plainte contre la police pour acharnement

Sylvain Jounneau qui a toujours refusé de dire ce qu'il avait fait de son fils s'estime victime de l'acharnement de la police judiciaire dans le cadre de l'enquête ouverte contre X pour homicide. Le père condamné à 20 ans de réclusion pour enlèvement a décidé de porter plainte.

Sylvain Jounneau s'estime victime de l'acharnement de la police judiciaire.
Sylvain Jounneau s'estime victime de l'acharnement de la police judiciaire. © Maxppp - Stéphane Geufroi

Caen - France

C'est une nouvelle péripétie dans l'affaire Mathis. Son père Sylvain Jouanneau veut porter plainte contre la police. L'information révélée par le journal Liberté est confirmée par le parquet de Caen. L'homme purge actuellement une peine de 20 ans de réclusion pour l'enlèvement de son fils. Mais dans le cadre de l'enquête ouverte contre X pour homicide, il s'estime victime de l'acharnement de la police judiciaire.

Le père silencieux depuis huit ans sur le sort de l'enfant

Mathis est-il toujours vivant ? C'est Sylvain Jouanneau qui détient la clé du secret. C'est en effet lui qui est le dernier à l'avoir vu alors qu'il en avait la garde le week-end du 2 septembre 2011. Arrêté trois mois plus tard alors qu'il errait seul près d'Avignon, il a toujours dit et répété qu'il l'avait confié à des tiers sans autre précision. En juin 2015, à l'issue de quatre jours d'un procès éprouvant pour les proches de l'enfant, la cour d'assises du Calvados l'a condamné à 20 ans de réclusion pour enlèvement et séquestration.

Il dénonce une enquête menée à charge contre lui

Depuis la police judiciaire poursuit ses recherches dans le cadre d'une enquête ouverte contre X pour homicide. Une procédure dans laquelle Sylvain Jouanneau s'était constitué partie civile pour avoir accès au dossier. Cette qualité de partie civile lui est actuellement contestée. La chambre de l'instruction de la cour d'appel de Caen doit se prononcer le 29 octobre 2019 sur la question. Entre temps Sylvain Jouanneau a donc décidé de contre attaquer. Carole Etienne procureur de Caen confirme qu'il a bien écrit au parquet pour porter plainte contre la police dont il s'estime victime. La magistrate précise qu'il sera entendu par les gendarmes de l'Eure, où il purge sa peine. Le parquet décidera ensuite si la plainte mérite d'être instruite.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu