Faits divers – Justice

La permanence du PS de Valence saccagée par des militants anti-aéroport de Notre-Dame-des-Landes

Par Tommy Cattaneo, France Bleu Drôme-Ardèche et France Bleu dimanche 27 mars 2016 à 7:11

La vingtaine de manifestants a déversé des sacs de terre dans le local.
La vingtaine de manifestants a déversé des sacs de terre dans le local. © Radio France - Tommy Cattaneo

Le local du Parti Socialiste de Valence a été saccagé par des manifestants anti-aéroport de Notre-Dame-des-Landes, samedi matin. Une vingtaine de militants, la plupart masqués ont déversé de la terre dans la permanence et ont condamné la porte d'entrée. La section PS de Valence a déposé plainte.

Un vingtaine de personnes ont fait irruption dans le local du Parti Socialiste, samedi matin à Valence. Ces opposants au projet d'aéroport de Notre-Dame-des-Landes masqués ou cagoulés ont surpris les deux militants socialistes à l'intérieur. Ils ont dégradé le local et ont revendiqué leur action dans un communiqué de presse. Elle visait à soutenir les 11 familles toujours présentes sur le site du futur aéroport de Nantes. Depuis samedi, elles sont officiellement expulsables à tout moment.

"On a eu peur, quand on a vu la tournure que ça prenait on s'est vite mis à l'écart" - Etienne, qui assurait la permanence au local du PS.

Tout s'est passé très vite. Samedi vers 10h30, Etienne tenait la permanence avec une autre militante. Quand il a vu débarquer dans le local tout un groupe de personnes, visage masqué et cagoule sur la tête. D'abord deux ou trois, puis une vingtaine. Ils ont déversé de la terre dans tous les recoins du local, arraché les affiches du PS et cassé la pancarte de la devanture. En partant, les manifestants ont aussi condamné la porte d'entrée en y clouant des planches de bois. "On a eu peur du fait du nombre", confie Etienne, militant au PS de Valence depuis deux ans. Lui l'autre militante n'ont rien pu faire. "On était près à discuter avec eux mais quand on a vu la tournure que ça prenait, on s'est vite mis à l'écart."

La section PS de Valence a porté plainte pour ces dégradations. - Radio France
La section PS de Valence a porté plainte pour ces dégradations. © Radio France - Tommy Cattaneo

"Ce sont des méthodes de voyous" - Nathalie Nieson, première secrétaire du PS de la Drôme.

Le Parti Socialiste drômois n'a pas tardé à réagir. "Ce sont des méthodes de voyous, je n'hésite pas à employer le terme", lâche Nathalie Nieson, la première secrétaire fédérale. "En tant que parti politique nous sommes dans le dialogue, dans l'échange, mais surtout dans le respect de la loi", poursuit la députée-maire de Bourg-de-Péage. "Je suis un peu abasourdie sur la manière de faire."

Même condamnation pour le secrétaire de la section de Valence. "A 20 contre deux, c'était facile de dégrader", ironise Patrick Ranc. "C'est lamentable."

"C'est des méthodes qui vont vraiment à l'encontre de leur but" - Patrick Ranc.

Une plainte a été déposée par la section du parti socialiste de Valence. Une enquête a été ouverte et les analyses des caméras de vidéosurveillance sont en cours. Les témoins ont fourni à la police la description d'homme grisonnant d'une cinquantaine d'année. Apparemment, le seul à ne pas être masqué parmi le groupe de militants.