Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Isère : les gendarmes de haute montagne effectuent un sauvetage miraculeux à la Meije

- Mis à jour le -
Par , France Bleu Isère, France Bleu

Les gendarmes de haute montagne de l'Isère ont réussi à extraire un homme tombé dans un couloir neigeux de près d'un kilomètre samedi soir, entre La Grave (Hautes-Alpes) et Les Deux Alpes (Isère). Une intervention complexe qui a permis de sauver la vie du snowboardeur.

Le PGHM de l'Isère a secouru un homme de 39 ans qui a fait une chute de près de 700 mètres
Le PGHM de l'Isère a secouru un homme de 39 ans qui a fait une chute de près de 700 mètres - Collection PGHM

La Grave, France

Tout le monde ne peut pas se vanter d'être sorti indemne d'une chute de près de 700 mètres. Un bordelais de 39 ans va pouvoir le faire grâce aux gendarmes de haute montagne qui l'ont secouru samedi soir. Il faisait du speed-riding, mélange de snowboard et de parapente, dans le massif de la Meije côté Hautes-Alpes lorsqu'il est tombé dans un couloir neigeux. Une chute qui l'a mené jusqu'en Isère. Heureusement pour lui il a été retrouvé avant la tombée de la nuit qui aurait pu lui être fatale.

Opération "mission impossible"

C'est une scène digne d'un film d'action que nous raconte l'adjudant Martin du PGHM de l'Isère qui a réalisé l'intervention : "Je suis descendu de l'hélicoptère, attaché par une corde. J'ai aidé la victime à se débarrasser de son sac pour pouvoir passer la sangle sous ses bras. Ensuite j'ai donné l'ordre à mes collègues de déjauger, c'est à dire de nous extraire tous les deux par treuillage jusqu'à l'hélicoptère."

En légère hypothermie, la victime a été transportée à l'hôpital de Grenoble pour quelques examens. Il souffre potentiellement d'une fracture du nez et d'un doigt, ainsi que d'un trauma au bassin, mais rien de plus. "C'est un miraculé", affirme l'adjudant Martin, "si on ne l'avait pas retrouvé il aurait pu y rester. Ça s'est joué à peu de choses."

Une coordination minutieuse

Rien n'aurait été possible sans une coordination entre les organismes de secours. Vers 17h ses amis signalent sa disparition au PGHM des Hautes-Alpes qui contacte les patrouilleurs de La Grave. Ce sont eux qui localisent l'homme grâce à sa voix ainsi qu'à des signaux lumineux qu'il effectue avec son téléphone portable. Ils rappellent le PGHM des Hautes-Alpes qui organise le sauvetage avec le PGHM de l'Isère, et ce grâce au concours de l'hélicoptère de la sécurité civile. Une organisation d'urgence minutieuse qui a permis d'extraire la victime, saine et sauve, après pas loin de six heures passées dans la neige.