Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice DOSSIER : Procès Jacques Rançon

Le "tueur de la gare" de Perpignan avait été condamné pour viol en Picardie

lundi 5 mars 2018 à 15:15 Par Valérie Massip, France Bleu Picardie

Jacques Rançon, né il y a 58 ans à Hailles près de Moreuil dans la Somme, est jugé à partir de ce lundi et pour trois semaines par les Assises des Pyrénées-Orientales. Il est poursuivi pour viols et homicides dans l'affaire des "disparues de Perpignan".

Jacques Rançon a été condamné pour viol par les Assises de la Somme en 1994
Jacques Rançon a été condamné pour viol par les Assises de la Somme en 1994 © Maxppp - Philippe Rouah

Somme, France

Jacques Rançon comparaît à partir de ce lundi après-midi devant les Assises des Pyrénées-Orientales pour viols et homicides dans l'affaire des "disparues de Perpignan". Celui que les enquêteurs ont surnommé "le tueur de la gare" de Perpignan, est originaire de la Somme. Il est né à Hailles près de Moreuil il y a 58 ans. Il a quitté la Picardie il y a vingt ans. Interpellé il y a quatre ans et confondu par son ADN, Jacques Rançon est jugé notamment pour le viol et le meurtre à la fin des années 1990 de deux jeunes femmes, Moktaria Chaib et Marie-Hélène Gonzalés. 

Condamné pour viol dans la Somme en 1994

Jacques Rançon a été condamné en 1994 par les Assises de la Somme pour un viol commis sur une jeune femme en 1992. Libéré en 1997, il a quitté la Picardie pour prendre la direction du sud de la France. Le verdict est attendu le lundi 26 mars. Jacques Rançon encourt la réclusion à perpétuité.