Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Le plan loup activé en Dordogne après la découverte d'une attaque suspecte

vendredi 1 février 2019 à 12:14 Par Antoine Balandra, France Bleu Périgord et France Bleu Limousin

La préfecture de la Dordogne active le plan loup en Périgord. Selon l'office national de la chasse et de la faune sauvage, l'hypothèse d'un loup dans l'attaque d'un mouton le 16 décembre dernier à Saint-Saud-Lacoussière ne peut pas être exclue.

Un loup - illustration
Un loup - illustration © Maxppp - Maxppp

Dordogne, France

L'animal qui a tué un mouton le 16 décembre dernier à Saint-Saud-Lacoussière dans le nord-est Dordogne tout près de la Haute-Vienne est peut- être un loup. L'hypothèse ne peut en tout cas pas être écartée. C'est la conclusion des études menées par l'ONCFS, l'office national de le chasse et de la faune sauvage.

La présence du loup en Dordogne est donc un peu plus encore suspectée. Dans le cas du 16 décembre dernier, les analyses ADN concluent à un renard. Mais le mode de prédation lui pourrait bien celui d'un loup.

Une attaque de plus qui pourrait être attribuée au prédateur. Au total, 25 signalements ont été recensés depuis 2015 et la découverte d'un loup blessé dans un poulailler à Saint-Léon-sur-l'Isle. 

Même si la plupart se sont finalement révélées être l'oeuvre de chiens, au fil des signalements, un couloir de prédation semble se dessiner dans le nord est Dordogne, tout près de la Haute-Vienne. Autour de Saint-Saud-Lacoussière, Champs-Romain ou encore Saint-Pierre-de-Frugie.

Plan loup

La préfecture ouvre donc le parapluie et active son plan loup. Un réseau de correspondants locaux sera donc bientôt créé.

Ainsi qu'une "fiche réflexe" pour les éleveurs, pour leur apprendre à laisser sur place une carcasse par exemple après une suspicion d'attaque par le loup.

"Il y a des inquiétudes, le dispositif que je mets en place est d'améliorer les connaissances. Il faut connaître les vulnérabilités du territoire, savoir protéger les élevages, mettre en place un réseau de correspondants pour les analyses et prélèvements. Nous prenons les mesures préventives sans urgence car il n'y a pas de présence avérée dans le département" dit le préfet Frédéric Périssat

Le préfet explique qu'il veut en tout cas faire baisser la tension autour de ce dossier ultrasensible et rendre notre territoire peu accueillant pour l'animal... Cela passerait par la meilleure protection des troupeaux, par l'organisation régulière de battues sur le territoire. 

Mais l'ombre du loup plane toujours sur plus sur les forêts du nord Dordogne.

Il y a quelques jours, la confédération paysanne alertait sur plusieurs attaques dans ce secteur ces derniers temps qui pourraient être attribuées à des loups. La préfecture rappelle qu'en cas d'attaque avérée, l'Etat accompagnera les éleveurs.