Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers - Justice
Dossier : Geneviève Legay, la militante blessée à Nice

Le policier à l'origine de la chute de Geneviève Legay exprime ses regrets

-
Par , France Bleu Azur, France Bleu

Le policier mis en cause dans l'affaire Geneviève Legay, militante d'Attac gravement blessée il y a une semaine à Nice, exprime les regrets par l'intermédiaire de son avocat. Il dit avoir agi" dans le strict respect des ordres donnés".

Le militante Geneviève Legay, 73 ans blessée samedi dernier à Nice dans la manifestation des Gilets Jaunes.
Le militante Geneviève Legay, 73 ans blessée samedi dernier à Nice dans la manifestation des Gilets Jaunes. © Radio France - Arnold Jerocki

Nice, France

Le policier qui a poussé Geneviève Legay, la militante d'ATTAC blessée lors d'une manifestation de gilets jaunes le weekend dernier,  exprime ses regrets dans un communiqué transmis par son avocat Adrien Verrier. Le client de l'avocat exprime "ses plus sincères regrets".  "Il tient cependant à rappeler qu’il n’a agi que dans le strict respect des ordres donnés par sa hiérarchie." Il aurait indiqué le lendemain de la blessure de Geneviève Legay avoir poussé une personne lors de la charge. "Il pensait que [cette personne] était un homme en précisant toutefois qu'il ne pourrait pas le reconnaître." Il a ensuite changé de version après la diffusion d'images de vidéosurveillances.

"Confronté ultérieurement aux images de vidéosurveillances, il s’est immédiatement reconnu dessus et a alors pu constater que l’homme qu’il pensait avoir poussé été en réalité Madame Geneviève Legay."

L'avocat niçois Adrien Verrier ajoute qu'à "aucun moment il n’a entendu dissimuler ses actes ni l’identité de la personne dont il a été en contact ; encore une fois, il doit à nouveau être souligné l’extrême rapidité de déroulement d’une charge policière." L'avocat conclut son communiqué en assurant que son client est "très affecté par les blessures causées à Madame Legay. Il se tient en toutes hypothèses à la disposition de la justice pour s’expliquer à nouveau sur les faits survenus et pour lesquels il n’a commis aucune infraction pénale."

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu