Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Le policier roué de coups à Béziers est sorti de l'hôpital, ses agresseurs en garde à vue

mercredi 27 juin 2018 à 18:52 Par Stefane Pocher, France Bleu Hérault

Un policier a été agressé ce lundi soir à Béziers alors qu'il était assis à la terrasse d'un bar. Les auteurs, connus des autorités sont actuellement en garde à vue. Un d'entre eux, toujours en cellule de dégrisement, n'a toujours pas été entendu.

Place de la Madeline Béziers
Place de la Madeline Béziers © Radio France - Stéfane Pocher

Béziers, France

Trois hommes sont en garde à vue au commissariat de Béziers après l'agression d'un policier lundi soir à 21h30 place de la Madeleine. La victime était attablée avec une amie sur la terrasse du bar "la Crypte" quand il a été pris à partie, d'abord frappé derrière la tête, et au visage, puis roué de coups de pieds alors qu'il était au sol. Ses agresseurs de 45, 25 et 19 ans auraient apparemment deviné son métier en voyant l'arme qu'il portait sous son tee-shirt.  

La victime a perdu connaissance et a été transportée à l'hôpital

Ce policier est resté seulement quelques heures aux urgences de l'hôpital de Béziers, le temps d'être vu par un médecin et de passer des examens. Cet homme de 53 ans, appartenant à l'unité de police administrative, a été légèrement blessé à la tête et au torse. Un jour d'ITT lui a été délivré pour le moment.  

Les agresseurs connus de la justice pour vols et agressions

D'après nos informations, les agresseurs seraient tous connus des autorités pour vols, et violences. L'un d'eux est sans domicile fixe. Les autres trainent aussi dans la rue. Les deux plus âgés ont été arrêtés le soir même de l'agression par la police municipale de Béziers, qui s'est vite rendue sur place après avoir été alertée par le patron du bar "la Crypte". Le plus jeune a été retrouvé au pied de son immeuble par la BAC alors qu'il rentrait chez lui  

Deux des agresseurs étaient complétement ivres avec 1,2 g et  2,8 g d'alcool dans le sang. Il a fallu attendre plusieurs heures avant de pouvoir les entendre. Leur garde à vue de 24 heures devrait être prolongée. Ils devraient passer en comparution immédiate ce vendredi matin au tribunal correctionnel de Béziers.

Quant au policier agressé, il aurait été entendu par les enquêteurs d'après nos information. L’arme qu'il portait n'a pas été dérobée. Depuis les attentats, un policier en civil peut porter son arme en dehors des heures de service à conditions d’avoir "un brassard police", d’avoir "accompli au moins un tir depuis le début de l’année" et d’avoir "déclaré la conservation de (son) arme".