Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Le pompier tué en intervention en région parisienne était Drômois

mercredi 5 septembre 2018 à 10:53 Par Nathalie Rodrigues, France Bleu Drôme Ardèche et France Bleu

Un sapeur-pompier de 27 ans, Geoffroy Henry, a été tué ce mardi en région parisienne par un homme en crise de démence qu'il venait secourir. Engagé au sein de la Brigade des Sapeurs-Pompiers de Paris, il était également volontaire au centre de secours de Saint-Marcel-lès-Valence dans la Drôme.

Le sapeur-pompier 1er classe Geoffroy Henry
Le sapeur-pompier 1er classe Geoffroy Henry - Twitter, Pompiers de Paris

Deux militaires de la Brigade de Sapeurs-Pompiers de Paris ont été agressés mardi soir à l’arme blanche au cours d’une intervention à Villeneuve-Saint-Georges (Val-de-Marne). Ils venaient porter assistance à un homme schizophrène en crise, un homme qui les a poignardés.

Engagé chez les sapeurs-pompiers dès son adolescence

Le sapeur 1ère classe Geoffroy Henry a succombé à ses blessures. Ce pompier de 27 ans était engagé au sein de la Brigade de Sapeurs-Pompiers de Paris depuis février 2014. Mais depuis environ 1 an, depuis novembre 2017, dès qu'il était en disponibilité, il assurait des gardes comme volontaire au Centre de secours de Saint-Marcel-lès-Valence.

Son engagement remonte à son adolescence. Il débute à 14/15 ans comme jeune sapeur-pompier à Crest, puis est volontaire aux centres de Montvendre puis Chabeuil. 

Il vivait à Bourg-lès-Valence avec son épouse et son petit garçon de 4 mois.

Drapeaux en berne

Le Service Départemental d'Incendie et de Secours de la Drôme a fait mettre les drapeaux en berne sur toutes les casernes ce mercredi matin. A 8h, les équipes de garde du centre de secours de Saint-Marcel-lès-Valence se sont rassemblées, dans une profonde tristesse, et aussi une grosse inquiétude alors que les incivilités et les agressions se multiplient à leur égard.

Des messages de condoléances sont adressés par les autorités. Le Ministre de l'Intérieur, Gérard Collomb, se dit "bouleversé". "C'est toute la grande famille du ministère de l'Intérieur qui est en deuil". 

Le préfet de la Drôme, Eric Spitz, "adresse ses sincères condoléances à sa famille, amis et frères d'armes, ainsi que son soutien au Sergent qui a été grièvement blessé lors de cette intervention". Les jours du second militaire engagé sur l'intervention ne sont plus en danger.

La Présidente du Département de la Drôme, Marie-Pierre Mouton, fait part de sa tristesse : "il faisait partie de la grande famille des pompiers de la Drôme".

Le maire de Valence et président de l'agglomération Valence-Romans s'exprime également via Twitter : "C'est avec tristesse que j'ai appris le décès de Geoffroy Henry (...) Mes plus sincères condoléances à sa famille, ses proches et ses frères d'armes" écrit Nicolas Daragon.