Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers - Justice

Le pont de Rombas, sur la N52, classé en état "altéré" par le ministère des Transports

-
Par , France Bleu Lorraine Nord

Le ministère des Transports publie un état des lieux des ponts du réseaux national. En Moselle, quatre ponts sont concernés, dont un en niveau 3, celui de Rombas, sur la N52, ce qui signifie que sa structure est "altérée".

Le pont de Rombas sur la N52 (capture d'écran Google Maps)
Le pont de Rombas sur la N52 (capture d'écran Google Maps) -

Moselle, France

Un peu plus d'un mois après la catastrophe du viaduc de Gênes, en Italie, le 14 août, le Ministère des transports publie sur son site internet un état des lieux des ponts du réseau routier national. Il s'agit d'une liste des 164 plus grands ponts de France sur les axes gérés par les services de l'état  (42) ou concédés à des sociétés privées (122). Elle indique le niveau des réparations nécessaires et leur degré d'urgence. Le ministère tient à rappeler que même les catégories de risques plus élevées ne "traduisent pas de risque pour la sécurité des usagers".

En Moselle, quatre ponts sont sur cette liste. Et celui qui est le plus en mauvais état, c'est le pont de Rombas, sur la nationale 52, un pont de plus de 8000 m² construit en 1976. Il est classé en niveau 3, c'est à dire "un ouvrage dont la structure est altérée et nécessite des travaux de réparation", mais "sans caractère d'urgence".

Des défauts mineurs qui peuvent évoluer à court terme

Ce pont fait partie des ouvrages "non concédés", c'est-à-dire gérés directement par l'Etat. Dans la liste, on retrouve aussi le pont dit "Camifemo", sur l'A31 à Metz - il a d'ailleurs fait l'objet de travaux cet été, et le viaduc d'Hayange sur l'A30. Ceux-là sont classés en "2E": cela veut dire qu'il n'ont que des défauts mineurs, mais qui peuvent évoluer à court terme et "affecter la structure". Dans le Pays Haut, le viaduc de Piedmont, du côté de Mont Saint Martin sur la N52, est classé dans la même catégorie. C'est le seul qui a moins de 40 ans puisqu'il a été construit en 1991.

Enfin, dans la liste des ponts gérés par des sociétés privées, en l'occurence la SANEF, on ne trouve qu'un pont en Moselle : le viaduc de Woippy, classé en catégorie 2, il n'a que des défauts mineurs. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu