Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Le préfet de Dordogne répond aux critiques sur l'affaire des chiens de chasse d'Azerat

-
Par , , France Bleu Périgord

Frédéric Perissat a fait une mise au point ce mardi 18 février sur l'affaire de la meute de chiens de chasse. Les vidéos des chiens filmés par l'association One Voice choquent et certains s'en prennent aux services de l'Etat sur les réseaux sociaux.

Le propriétaire doit réduire sa meute à 45 chiens. Photo capture d'écran de la vidéo de l'association.
Le propriétaire doit réduire sa meute à 45 chiens. Photo capture d'écran de la vidéo de l'association. - One Voice

Le préfet de Dordogne s'est exprimé ce mardi 18 février sur l'affaire des chiens de chasse d'Azerat. Frédéric Périssat affirme que tout a été fait dans le cadre réglementaire. "Nous sommes dans un Etat de droit, il y a des procédures" explique le préfet de Dordogne. 

"Nous avons des procédures à respecter" explique le préfet de Dordogne, Frédéric Périssat

Des images tournées par One Voice

Les images de ces 70 chiens filmés par One Voice ont été diffusées en septembre dernier. Elles choquent car on peut voir sur ces images des chiens amaigris et en mauvaise santé. Des internautes indignés s'en prennent parfois aux services de l'Etat sur les réseaux sociaux. Une pétition en ligne pour demander le retrait immédiat des chiens réuni plus de 38.000 signatures

Une procédure engagée et suivie 

Depuis la diffusion de cette vidéo, le propriétaire de la meute a reçu huit visites des services vétérinaires de l'Etat et plusieurs injonctions pour réduire sa meute à 45 chiens.

A ce jour, 16 chiens ont été retirés à leur propriétaire sur décision de la préfecture et confiés à l'association de protection des animaux One Voice. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu