Faits divers – Justice

Le préfet de Lozère placé en garde à vue dans l'affaire Bygmalion

Par Camille Payan et Saïd Makhloufi, France Bleu Gard Lozère mercredi 1 avril 2015 à 9:18

Guillaume Lambert, ex-directeur de campagne de Nicolas Sarkozy, en 2012
Guillaume Lambert, ex-directeur de campagne de Nicolas Sarkozy, en 2012 © MaxPPP

Guillaume Lambert a été placé ce mercredi matin en garde à vue dans le carde de l'affaire Bygmalion, l'affaire des fausses factures lors de la campagne présidentielle de 2012.

Et voilà l'affaire que l'affaire Bygmalion revient dans les pieds de Guillaume Lambert. Le préfet de Lozère est entendu ce mercredi par les enquêteurs dans cette affaire de fausse factures qui aurait permis à l'UMP de dissimuler 18 millions d'euros, lors de la campagne présidentielle de 2012. A l'époque Guillaume Lambert était directeur de campagne de Nicolas Sakozy.

Trois personnes placées en garde à vue

Le député UMP Philippe Briand, à l'époque trésorier, et l'avocat de l'UMP ont aussi été placés en garde à vue.

Les enquêteurs sont persuadés qu'un système frauduleux a été mis en place pour que l'UMP prenne en charge environ 18,5 millions d'euros de dépenses de la campagne de Nicolas Sarkozy.

Le but était d'empêcher que ses dépenses n'explosent le plafond autorisé de 22,5 millions d'euros, qui a finalement été malgré tout dépassé. Guillaume Lambert lui a toujours nié son implication dans cette affaire.

Préfet Lozère PAP