Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Un groupe d'anciens "gilets jaunes" reproche au préfet de la Marne d'interdire leur manifestation prévue lundi à Vatry

-
Par , France Bleu Champagne-Ardenne

Les 25 organisateurs du blocage du dépôt pétrolier de Vatry (Marne), prévu lundi 16 septembre, accusent le préfet de la Marne de "jouer la montre". Ce dernier a publié mardi soir un arrêté interdisant la manifestation, un mois après la déclaration déposée par les organisateurs.

Le TA de Châlons-en-Champagne
Le TA de Châlons-en-Champagne © Radio France - Philippe Rey-Gorez

Vatry, France

Un groupe d’ancien Gilets jaunes des Ardennes saisit le Tribunal Administratif de Châlons-en-Champagne. Ils avaient appelé à bloquer le dépôt de carburants de Vatry (Marne) lundi prochain. La demande de manifester a été formulée le 8 août, lundi dernier ils ont été reçus par la directrice de cabinet du préfet de la Marne mais le lendemain, celui-ci a signé un arrêté d’interdiction.

Un recours tardif

Face à cet arrêté, les organisateurs ont déposé un recours pour obtenir l'autorisation de manifester légalement. Leur crainte, que celui-ci ne soit pas jugé avant lundi prochain, jour de la manifestation. "On accuse le préfet de jouer la montre ! Il aurait pu nous dire avant la réunion de travail ce qu'il ne lui plaisait pas dans notre demande pour qu'on s'adapte. Non ! _Il a préféré attendre le mardi soir pour m'envoyer un mail_, après l'horaire de fermeture du tribunal administratif afin que je ne puisse pas déposer de recours avant le lendemain. Alors oui le recours peut encore être jugé dans les temps, mais c'est serré", craint Baptiste Touchon, co-organisateur du rassemblement. Le Tribunal Administratif a 48h pour juger chaque recours reçu.

Le préfet et sa directrice de cabinet bientôt visés par une main courante ?

Dans l'hypothèse où l'arrêté serait confirmé par le juge ou encore en attente de jugement, Baptiste Torchon n'exclut pas le maintien de la manifestation. "On pourrait choisir une autre commune, avec l'accord de son maire. Nous avons des revendications que l'on juge légitimes donc oui nous avons quand même envie de manifester", affirme le co-organisateur. "Maintenant si des personnes décident d'aller quand même se rassembler devant le dépôt de Vatry et que les choses se passent mal, ils (le préfet et sa directrice de cabinet) l'auront voulu ! On nous demande de déclarer des manifestations pour qu'elles soient sécurisées, ce que l'on veut absolument. Quand on veut déclarer, on nous met des bâtons dans les roues, faut savoir ! Une fois le recours jugé, je déposerai une main courante contre M. Conus et sa directrice de cabinet pour mise en danger de la vie d'autrui", complète l'ancien gilet jaune qui dénonce une "décision politique".

De son côté,la Préfecture de la Marne considère que "le risque technologique et la durée incertaine de la manifestation ne permettent pas d'assurer un nombre suffisant de forces de l'ordre pour garantir la sécurité des manifestants".

Choix de la station

France Bleu