Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Le préfet du Gard renforce les contrôles pour prévenir les feux de forêt

mercredi 4 juillet 2018 à 11:31 Par Sylvie Duchesne, France Bleu Gard Lozère

Face au risque majeur que représente un feu de forêt dans le département du Gard (44% de sa superficie couverts par des milieux boisés), le préfet a décidé de renforcer les contrôles sur le terrain.

Photo d'illustration
Photo d'illustration © Maxppp -

Les fortes chaleurs de ces derniers jours rendent en effet combustible la végétation qui s'est fortement développée dans le département, suite aux pluies de printemps. Le préfet du Gard a donc décidé de renforcer les contrôles pour faire respecter l'arrêté qui interdit du 15 juin au 15 septembre de porter ou d'allumer du feu dans et jusqu'à une distance de 200 mètres des bois, forêts, landes, maquis, garrigues, plantations et reboisements. Cette application s'applique notamment à l'utilisation de barbecues, aux brulages de végétaux, à l'organisation de feux d'artifice ou au lâcher de lanternes volantes. Fumer ou jeter un mégot de cigarette est également interdit.

93% des départs de feu sont d'origine humaine

Le préfet du Gard a donc décidé de renforcer les contrôles sur le terrain. Des patrouilles spécifiques seront diligentées par l'Office National des Forêts, la Direction Départementale des Territoires et de la Mer, l'Office National de la Chasse et de la Faune Sauvage et la gendarmerie. Plus de 320 personnes ont ainsi été contrôlées dans les gorges de la Vis le 30 juin. Quatre ont été verbalisées pour usage de feu.

Des amendes voire des peines de prison en cas d'infraction

Toute infraction à cette réglementation d'usage du feu est sanctionnée par une amende de 135 euros, même si aucun incendie n'est déclenché. En cas d'incendie, les peines encourues vont d'un an de prison à la réclusion criminelle à perpétuité. Des peines assorties d'amendes et de dommages et intérêts. 

Les tentatives d'incendie sont punissables au même titre que les incendies volontaires.