Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Fermer
Retour
Faits divers – Justice

Le préfet du Morbihan s'inquiète de l'explosion des agressions contre les pompiers en 2018

jeudi 3 janvier 2019 à 10:09 Par Thomas Biet, France Bleu Breizh Izel

Raymond le Deun s'indigne après deux agressions contre des pompiers à Hennebont et Lorient cette semaine. 2019 commence donc très mal pour les pompiers du département après une année 2018 marquée par une explosion du nombre d'agressions.

Le préfet du Morbihan s'inquiète de la recrudescence des agressions contre les pompiers du département
Le préfet du Morbihan s'inquiète de la recrudescence des agressions contre les pompiers du département © Maxppp - Jérémie Fulleringer

Morbihan, France

Le préfet du Morbihan, Raymond Le Deun, s'est fendu d'un communiqué ce mercredi 2 janvier pour dénoncer et condamner des actes "inadmissibles" contre deux équipes de pompiers du Morbihan cette semaine.

Les agressions multipliées par 4

Lundi matin à Hennebont, deux pompiers ont été agressés en marge d'un accident de la route. L'un d'eux a écopé de 10 jours d'ITT. Leurs agresseurs, trois hommes, ont été condamnés de 8 à 12 mois de prison ferme. Dans la nuit de mardi à mercredi à Lorient, c'est un équipage qui intervenait sur un feu de container qui a été pris à partie. Des projectiles ont été lancés sur leur véhicule.

Des agressions en forte hausse en 2018 selon le représentant de l'Etat. "On est passé de 2 agressions en 2017 à 9 l'an dernier" s'inquiète-t-il. C'est sans doute un phénomène plus large contre les représentants de l'Etat (policiers et médecins sont également concernés) selon Raymond Le Deun. Il rappelle que dans certains quartiers sensibles, depuis plusieurs années, "les pompiers n'interviennent plus qu'accompagnés de policiers ou gendarmes".

Près de 1 000 journées d'arrêt de travail 

Il y a quelques semaines, après la publication des chiffres de l'Observatoire national de la délinquance et des réponses pénales faisant état de l'augmentation de 23% des agressions contre les pompiers entre 2016 et 2017, la Fédération nationale des pompiers avaient demandé une "réponse ferme et efficace" de l'Etat. Les chiffres nationaux pour 2018 s'annoncent encore pires.

Des agressions qui ont conduit à 955 journées d'arrêt de travail en tout.