Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Le préfet du Morbihan, Thomas Degos nous explique l'application de l'état d'urgence

mardi 17 novembre 2015 à 9:54 Par Martin Bartoletti, France Bleu Armorique

Devant les parlementaires réunis en congrès lundi à Versailles, le Président de la République s'est exprimé suite aux attaques parisiennes. L'état d'urgence devrait être prolongé, la sécurité renforcée. Les conséquences dans le département du Morbihan, expliquées par le préfet Thomas Degos.

Thomas Degos, le préfet du Morbihan
Thomas Degos, le préfet du Morbihan - Martin Bartoltti

Rennes, France

Le Président de la République est apparu lundi devant les sénateurs et les députés réunis en Congrès  à Versailles. Il a tenu un discours très sécuritaire. François Hollande a annoncé l'arrivée de renfort de police et de gendarmerie, 5000 postes seront crées en deux ans. Il a surtout déclaré sa volonté de voir l'état d'urgence se prolonger de trois mois. Comment se traduit l'application de l'état d'urgence au quotidien ? Qu'est ce que cela signifie pour les citoyens ? Thomas Degos, le préfet du Morbihan s'est exprimé mardi matin sur France Bleu Armorique.

" Ce n'est pas une loi nouvelle "

Le préfet a commencé par rappeler que l'état d'urgence n'est pas une nouveauté. "Elle date du 3 avril 1955 et prévoit de confier des pouvoirs à l'autorité administrative là où d'habitude elle est plutôt du ressort de l'autorité judiciaire", a précisé Thomas Degos. C'est à dire que certaines mesures comme l’assignation à résidence, l’interdiction de séjour dans le département ou encore des réquisitions peuvent être prononcées par les représentants de l'état.

Le préfet comme juge

Clairement l'état d'urgence donne plus de pouvoir au préfet

" La prolongation de l'état d'urgence doit être votée "

En réalité, l'état d'urgence n'est pas encore prolongé , mais il a de très grande chance de l'être. Pour cela un projet de loi sera présenté à l'Assemblée Nationale mercredi. François Hollande pourra compter sur le soutien d'une très large majorité des députés. La période passera donc de 12 jours pour le moment, à trois mois. Une période qui couvre donc les fêtes de Noël. Les manifestations à cette époque de l'année sont nombreuses (Téléthon, marché de noël,...) à cela s'ajoutent les évènements sportifs. Selon Thomas Degos, le préfet du Morbihan, l'état d'urgence autorise les forces de l'ordre à procéder aux fouilles des sacs, mais aussi des coffres des voitures stationnées aux abords des lieux de rassemblement.

Il faut que la vie continue, mais les organisations d'évènements seront étudiées au cas par cas avant autorisation 

" La fouille d'un coffre de véhicule est égale à une perquisition de domicile "

---> Dossier complet sur les attentats de Paris.