Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice DOSSIER : Attentat de Nice

Attentat de Nice : le "préjudice d'angoisse" devrait concerner des centaines de victimes

mardi 28 mars 2017 à 10:49 - Mis à jour le mardi 28 mars 2017 à 14:04 Par Violaine Ill, France Bleu Azur et France Bleu

Le fonds de garantie des victimes d'actes de terrorisme et d'autres infractions (FGTI) reconnait le "préjudice d'angoisse" pour les victimes et leurs proches. Une prise en compte comme pour les catastrophes d'une souffrance psychique. Les modalités d'attribution seront connues en juin 2017.

Promenade des anglais Nice
Promenade des anglais Nice © Maxppp - maxppp

Nice, France

Stéphane Gicquel, secrétaire général de la Fédération nationale des victimes d'attentats et d'accidents collectifs (FENVAC), a expliqué sur France Bleu Azur ce mardi matin que le dispositif est prévu pour les victimes, les blessés et les proches des personnes décédées :

"C''est un principe simple que les victimes puissent bénéficier du même état de droit et des mêmes pratiques que les victimes de catastrophes et avec la prise en compte particulière de l'angoisse extrême de la 'mort imminente'."

Le principe du "préjudice d'angoisse" est acté, les modalités et les conditions seront précisées en juin 2017.

Pour l'attentat de Nice qui a fait 86 morts et 400 blessés le 14 juillet 2016, près de 2.100 demandes ont été adressées au FGTI.

Le montant total des indemnisations pourrait s'élever à 300 millions d'euros. Pour l'instant, 20 millions d'euros ont été versés.