Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

Coronavirus : le premier "vaccidrive" de France ouvre ce mardi à Saint-Jean-de-Védas

- Mis à jour le -
Par , France Bleu Hérault, France Bleu

L'ARS et la préfecture de l'Hérault ont donné leur feu vert au projet de centre de vaccination en "drive" imaginé par la clinique Saint-Jean à Saint-Jean-de-Védas, aux portes de Montpellier. Il ouvre ce mardi 13 avril.

Dans un "vaccidrive" italien... (illustration)
Dans un "vaccidrive" italien... (illustration) © Maxppp - Duilio Piaggesi

Le groupe Cap Santé avait présenté son projet il y a 10 jours : la mise en place dès le mardi 13 avril du premier "vaccidrive" de France sur le parking des urgences de sa clinique à Saint-Jean-de-Védas, aux portes de Montpellier et au bord de l'autoroute A709. Le projet a été validé par l'Agence régionale de santé et de la préfecture de l'Hérault le 8 avril dernier.

L'établissement est déjà depuis le mois de janvier un centre classique de vaccination, avec 700 injections par semaine. Ce "drive" va permettre d'accélérer le rythme puisque ce sont 200 vaccinations par semaine qui pourront être effectuées directement dans la voiture des patients.

"Il y aura, comme dans un centre classique, un médecin, une infirmière et une secrétaire. La réservation se fera toujours via la plateforme Doctolib." explique Lamine Gharbi, président de Cap Santé. Pas besoin de sortir du véhicule pour l'administration de la dose de vaccin anti-Covid. Ce sera la même chose pour la consultation pré-vaccinale et le temps d'observation de 15 minutes environ après l'injection.

Le "drive" pour accélérer et rassurer 

D'après le président de Cap Santé, cette nouvelle "arme dans la campagne de vaccination" répond à un besoin de la population. "Faire venir les gens dans une clinique avec une salle d'attente, savoir qu'il y a des patients non loin de là, ce n'est pas une image qui facilite la vaccination, je pense", explique-t-il. Lamine Gharbi estime que le "vaccidrive" permettra réellement de donner un grand coup d'accélérateur à la campagne vaccinale. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess