Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Le président de la Ligue du Midi et son fils en garde vue à Montpellier

mardi 25 juillet 2017 à 19:00 - Mis à jour le mardi 25 juillet 2017 à 21:09 Par Salah Hamdaoui, France Bleu Hérault et France Bleu

Le président de la formation d'extrême droite Ligue du Midi, Richard Roudier et son fils Olivier ont passé la nuit en garde à vue à Montpellier dans le cadre de l'enquête sur les dégradations commises fin juin dans les locaux de l'association RAIH qui s'occupe des mineurs étrangers isolés.

Richard et Olivier Roudier ont passé la nuit en grade à vue
Richard et Olivier Roudier ont passé la nuit en grade à vue © Radio France - Sylvie Duchesne

Montpellier, France

Richard Roudier, le président de la Ligue du Midi, une formation identitaire d'extrême droite, et son fils Olivier, 42 ans, ont été placés en garde à vue lundi soir à Montpellier. Ils sont poursuivis pour dégradation de biens publics en réunion dans le cadre de l'enquête sur une opération coup de poing commise le 30 juin dans les locaux de l'association RAIH qui s'occupe des mineurs étrangers isolés.

Slogans anti-migrants

Une action musclée filmée par des militants de la Ligue du Midi et au cours de laquelle des membres du Réseau accueil insertion Hérault ont assisté impuissants au saccage de leur bureau : vaisselle cassée, dossiers et classeurs éparpillés. Alors que ses amis entonnaient des slogans anti-migrants, Richard Roudier, 70 ans, était monté sur une table expliquer pourquoi cette violente intrusion.

La Ligue du Midi protestait contre une subvention du Conseil départemental accordée au RAIH, de l'argent "pour financer l'invasion" selon les chants des militants. Suite à cela, RAIH et Kleber Mesquida, le président du Conseil départemental, avaient porté plainte. Le 11 juillet, une cinquantaine de personnes ont manifesté à Montpellier pour soutenir l'association.